Publicité

Nike poursuit le fabricant de chaussures 'sataniques' fabriquées avec une goutte de sang humain

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Nike poursuit le fabricant de chaussures 'sataniques' fabriquées avec une goutte de sang humain
Nike poursuit MSCHF pour les "Satan Shoes" de la startup. © MSCHF
Publicité

Nike a intenté une action en justice contre MSCHF au sujet de ses "chaussures sataniques" ("Satan shoes"), fabriquées en collaboration avec le rappeur Lil Nas X. La marque américaine a accusé MSCHF de violation de marque déposée après qu'elle a semblé s'inspirer de la chaussure Air Max 97 pour ses Satan Shoes, qui ajoutent de l'encre rouge et une goutte de sang humain à la semelle intermédiaire. MSCHF a collaboré avec le rappeur Lil Nas X pour la basket à l'occasion de la sortie de sa chanson "Montero (Call Me By Your Name)".

Le géant du sportswear a déclaré que la chaussure "non autorisée" de MSCHF, inspirée de Nike, a induit les consommateurs en erreur en leur faisant croire que Nike avait créé le produit. Nike a également avancé que l'utilisation par MSCHF du "Swoosh", le logo déposé de la société, a induit les consommateurs en erreur.

À lire aussi — Nike dévoile sa toute première basket à enfiler sans les mains

Nike a déclaré que des clients avaient appelé au boycott de la marque à cause de la chaussure de MSCHF. Le basketteur Nick Young a tweeté qu'il avait hésité à porter des Nike après l'annonce de la sortie de Satan Shoes.

"Nike intente ce procès pour garder le contrôle de sa marque, protéger sa propriété intellectuelle et dissiper la confusion et la dilution sur le marché en remettant les pendules à l'heure : Nike n'a pas approuvé et n'autorise pas les Satan Shoes personnalisées de MSCHF", indique la plainte.

Nike estime avoir subi une atteinte à sa réputation que 'l'argent ne peut compenser'

Mschf n'était pas immédiatement disponible pour un commentaire. Nike demande à MSCHF de payer le coût du procès et les frais d'avocat en plus des dommages et intérêts, car la marque estime avoir subi une atteinte à sa réputation que "l'argent ne peut compenser".

La société a également affirmé qu'elle avait subi "un préjudice important à son fonds de commerce, notamment parmi les consommateurs qui pensent que Nike cautionne le satanisme". Nike a demandé au tribunal d'ordonner à MSCHF de livrer tous les produits qui présentent une ressemblance avec les produits Nike afin qu'ils soient détruits.

Les Satan Shoes se sont vendues en moins d'une minute, a déclaré MSCHF à Insider lundi matin. MSCHF a mis en vente 666 paires au prix de 1 018 dollars (867 euros environ), en référence au verset de la Bible Luc 10:18, qui dit : "Il leur dit : 'J'ai vu Satan tomber du ciel comme un éclair'".

Nike a précédemment déclaré au New York Times que la marque n'avait aucune implication dans la chaussure MSCHF. "Nous n'avons pas de relation avec Little Nas X ou MSCHF. Nike n'a pas conçu ni sorti ces chaussures, et nous ne les approuvons pas", a déclaré la société dans une déclaration au Times.

Selon The Independent, MSCHF a déjà transformé des paires de Nike Air Max 97 en baskets inspirées de Jésus et remplies d'eau bénite provenant du Jourdain et bénie par un prêtre. Le détaillant a vendu une paire de "Jesus Shoes" pour 3 000 dollars (2 550 euros environ). Lil Nas X a réagi à la nouvelle du procès par un mème, comme il l'avait fait pour les critiques sur le clip de la chanson.

Version originale : Allana Akhtar/Insider

À lire aussi — Les plus grandes marques de chaussures de sport en 2020

Découvrir plus d'articles sur :