Le nouveau Nokia 150. Reuters

Le nouveau Nokia 150. Reuters

Nokia a porté plainte contre Apple pour la violation de 32 brevets technologiques, a annoncé l'équipementier télécoms finlandais mercredi soir.

Il réplique ainsi à l'initiative prise la veille par le fabricant d'iPhone et d'iPad.

Mardi, Aple avait en effet porté plainte contre Acacia Research et contre Conversant Intellectual Property Management, accusant les deux entreprises de collusion avec Nokia pour lui extorquer injustement des revenus exorbitants.

Les actions en justice de Nokia, déposées auprès des tribunaux allemands de Düsseldorf, Mannheim et Münich et auprès d'un tribunal du Texas, portent sur des brevets relatifs à des écrans, des interfaces utilisateurs, des logiciels, des antennes, des puces et du codage vidéo.

Le contrat de licence entre Apple et Nokia expire à la fin de l'année et les deux acteurs ne sont pas parvenus à s'entendre sur de nouvelles modalités

En s'attaquant en justice, les deux groupes semblent raviver la "guerre des brevets des smartphones" qui a commencé il y a cinq ans, quand Apple a porté une série de plaintes pour violation de brevets contre Samsung Electronics à travers le monde.

La reprise des hostilités ne réjouit pas les investisseurs, qui redoutent des procédures longues, coûteuses, à l'issue incertaine, et qui pourrait se traduire par un report de dividendes ou d'investissements.

Cela s'est immédiatement vu sur le cours de Nokia, qui accusait la plus forte baisse du CAC 40 ce jeudi matin.

Maynard Um, analyste chez Wells Fargo Securities, indique dans une note aux clients que la plainte déposée est négative pour les deux groupes en raison du coût élevé des litiges et de l'incertitude sur le résultat: 

"Le fait qu'il n'y ait pas eu d'entente donne à penser que les positions des deux parties doivent être très éloignées de ce que chacun souhaite", écrit-il.

Nokia, ex-numéro un mondial incontesté des téléphones portables, a loupé le coche du smartphone et vendu son activité téléphones portables à Microsoft il y a deux ans, devenant essentiellement un équipementier télécoms et un détenteur de nombreux brevets dans les technologies mobiles.

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il existe une lacune dans la recherche française qui l'empêche de sortir plus d'innovations — et ce n'est pas une question d'argent

VIDEO: Ces gouttes dans les yeux pourraient rendre les lunettes et lentilles de contact obsolètes