Publicité

Norton, le géant de la sécurité informatique, rachète son concurrent Avast

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Norton, le géant de la sécurité informatique, rachète son concurrent Avast
Cette acquisition permet au groupe d'atteindre les 500 millions d'utilisateurs. © Norton
Publicité

En pleine boom des cyber-attaques, deux des plus grandes entreprises de sécurité informatique vont être réunies au sein d'un même groupe. L'entreprise américaine NortonLifeLock a annoncé mercredi 11 août avoir trouvé un accord afin de racheter son concurrent tchèque Avast pour plus de 8 milliards de dollars (6,8 milliards d'euros), en vue de créer un géant de l'antivirus grand public.

NortonLifeLock explique dans un communiqué que l'opération valorise Avast entre 8,1 et 8,6 milliards de dollars (6,9 et 8,3 milliards d'euros environ) selon les modalités financières qui seront retenues par les actionnaires du tchèque. Le nouvel ensemble totalisera plus de 500 millions d'utilisateurs dans le monde.

Les deux groupes sont parvenus à s'entendre sur une fusion après avoir évoqué être en discussions avancées en juillet. Leur rapprochement devrait engendrer 280 millions de dollars (240 millions d'euros) de synergies de coûts par an. "Cette transaction est un énorme pas en avant dans la sécurité informatique pour les consommateurs", se félicite Vincent Pilette, directeur général de Norton.

À lire aussi — Les 10 plus importantes cyberattaques depuis 15 ans

Le retour d'un service entreprise pour Norton

Le nouveau groupe sera basé à la fois à Prague en République tchèque et à Tempe en Arizona. Il sera coté sur le Nasdaq aux États-Unis. Créé en 1988, Avast est l'un des groupes les plus importants au monde dans les logiciels de sécurité et propose une gamme de produits aux entreprises et aux particuliers pour protéger leur ordinateur contre les virus et autres attaques informatiques.

Comme Avast, NortonLifeLock (ex-Symantec) s'est recentré sur les produits de sécurité grand public, après la vente en 2018 de sa division sécurité des entreprises au groupe de semi-conducteurs Broadcom.

Le groupe tchèque s'était introduit sur le marché britannique en 2018, et son rachat par NortonLifeLock devrait voir l'indice vedette FTSE-100 d'une de ses rares entreprises technologiques.

La pandémie a notamment entraîné une augmentation du risque de piratage avec l'essor du télétravail sur des appareils parfois plus vulnérables aux attaques informatiques.

À lire aussi — Les 10 sites les plus utilisés par les malfaiteurs pour vous escroquer par mail

Découvrir plus d'articles sur :