Notre-Dame de Paris : Edouard Philippe annonce un coup de pouce fiscal pour les dons des particuliers

Le Premier ministre Edouard Philippe, le 17 avril 2019. REUTERS/Philippe Wojazer

Les dons pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris continuent d'affluer. Et le gouvernement a souhaité accompagner les particuliers dans ce geste de solidarité. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mercredi, à l'issue du conseil des ministres, un coup de pouce fiscal. La réduction fiscale s'élèvera désormais à 75% du montant du don, dans la limite de 1 000 euros. Au-delà, c'est la réduction classique de 66% qui s'appliquera.

En revanche, pour les entreprises, rien ne change. Elles "bénéficieront des réductions d'impôts, dite de mécénat, dans les conditions actuelles", a précisé Edouard Philippe. A savoir une réduction d'impôt représentant 60% du montant du don, dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires hors taxe de l'entreprise. Plusieurs grandes sociétés, dont LVMH ou Total, ont déjà affirmé vouloir contribuer à l'effort financier pour la reconstruction de Notre-Dame.

La famille Pinault, actionnaire majoritaire du groupe Kering, qui a souhaité faire un don de 100 millions d'euros via sa société d'investissement Artemis, a annoncé mercredi qu'elle renonçait à l'avantage fiscal. Elle a estimé qu'il n'était "pas question d'en faire porter la charge aux contribuables français".


"Chaque euro donné servira à la reconstruction" de Notre-Dame de Paris

Le Premier ministre a aussi affirmé qu'un projet de loi sera lancé dès la semaine prochaine afin de donner "un cadre légal" à la souscription nationale voulue par Emmanuel Macron. En attendant, les particuliers peuvent toujours adresser leurs dons à la Fondation du patrimoine, organisme privé mais reconnu d'utilité publique, qui permet de bénéficier de la réduction d'impôt.

Dans le cadre de la souscription nationale, "chaque euro donné servira à la reconstruction, pas à autre chose", a assuré le Premier ministre ce mercredi. Un comité présidé par le président de la Cour des comptes sera chargé d'assurer la "transparence" et la "bonne gestion des dons".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Pourquoi la structure de la cathédrale Notre-Dame reste très fragile

VIDEO: Voici pourquoi il est tout simplement impossible d'atterrir sur Jupiter