Le cofondateur d'une startup vendue 2Mds$ à Facebook a parlé à Steve Bannon et Peter Thiel de la construction d'un mur virtuel à la frontière américaine

Palmer Luckey. Facebook.com/oculusvr

Le fondateur de l'entreprise de réalité virtuelle Oculus, Palmer Luckey, 24 ans, a confirmé au New York Times qu'il travaillait sur la création d'une nouvelle société dédiée au développement d'une technologie de surveillance.

"Nous dépensons plus que jamais en technologie de défense", a expliqué Palmer Luckey dans une déclaration au New York Times. "Pourtant, le rythme de l'innovation a ralenti depuis des décennies. Il nous faut un nouveau type de société de défense, qui fera faire des économies aux contribuables sur les taxes qu'ils paient, tout en créant une technologie supérieure pour protéger nos troupes et nos citoyens."

La nouvelle entreprise travaille sur une caméra qui peut être installée sur des pylônes téléphoniques, et qui pourrait être utilisée le long de la frontière américaine.

Ces technologies de surveillance peuvent aider à détecter des objets comme les drones. Le New York Times affirme que la nouvelle startup de Luckey — qui n'a pas encore de nom — utilisera une technologie similaire aux capteurs lidar des voitures autonomes pour détecter les menaces potentielles.

Une visualisation de la façon dont les voitures autonomes "voient" le monde en utilisant la technologie LIDAR. YouTube

Luckey a vendu Oculus, l'entreprise de réalité virtuelle qu'il cofonda en 2012, à Facebook pour 2,3 milliards de dollars (2 milliards d'euros) en 2014.

Mais il a quitté Facebook en mars dernier après des mois d'inquiétude au sein de l'entreprise. Son départ est intervenu après des informations faisant état de sa participation au financement d'une organisation qui avait aider à créer des memes opposés à la candidate démocrate Hillary Clinton.

Palmer Luckey aurait financé seul sa nouvelle société, mais le fonds de capital risque Founders Fund du conseiller de Donald Trump, Peter Thiel, aurait prévu d'investir dans la startup, selon The New York Times. Il a également rencontré Steve Bannon à ce sujet selon le quotidien américain.

Gizmodo avait déjà parlé de ce projet en mai dernier en rapportant que Luckey avait rencontré le secrétaire à l'Intérieur Ryan Zinke pour évoquer "les plans de construction du mur".

"Le secrétaire a eu une rapide entrevue durant laquelle il a écouté son idée d'utiliser la technologie le long des frontières et a renvoyé ses interlocuteurs vers de la département de la Sécurité Intérieure", a déclaré à Gizmodo un représentant de Zinke le mois dernier.

Version originale: James Cook/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un nouveau site web calcule les chances qu'un robot vous prenne votre travail

'Avengers' : voici ce qui arriverait réellement si Thanos éliminait 50% des êtres vivants de la planète