INFO BUSINESS INSIDER: Des anciens dirigeants derrière Teads et Talend s'allient dans une nouvelle startup de marketing mobile pour faire le poids face à des géants comme Adobe

Jean Canzoneri, cofondateur et DG d'Ogury, et Cedric Carbone, directeur technique, cofondateur d'Influans. Ogury

La concentration dans la publicité en ligne en France se poursuit.

Sept mois après s'être emparé d'Adincube, le spécialiste français du marketing sur mobile Ogury rachète Influans, une plateforme d'intelligence artificielle dans le cloud capable de proposer des campagnes marketing hyper-personnalisées aux annonceurs.

Cette alliance rapproche des acteurs bien connus de l'écosystème adtech en France.

Derrière Ogury se trouvent en effet Jean Canzoneri et Thomas Pasquet, les créateurs de BeeAds, revendu 30 millions à Teads, tandis qu'Influans a été crée par les fondateurs de Talend, licorne française valorisée plus de 1 milliard de dollars depuis son introduction au Nasdaq en juillet 2016. Cédric Carbone, cofondateur d'Influans, rejoint Ogury en tant que directeur de la technologie et actionnaire. Bertrand Diard, Fabrice Bonan et Vincent Pineau ont préféré revendre leurs parts.

"On se connaît très bien. Cédric était au board et conseiller technologique depuis trois ans. On sait de quoi lui et les développeurs d'Influans sont capables. On devient beaucoup plus fort avec eux", souligne Jean Canzoneri, le DG d'Ogury.

Ogury espère avec cette alliance se positionner comme guichet unique pour directeurs marketing, comme l'explique Jean Canzoneri à Business Insider France:

"Un directeur marketing a trois problèmes avec un usager sur mobile : il ne voit que les utilisateurs de son application ou de son site ; il ne sait pas quelle plateforme technique choisir pour activer une campagne marketing car les outils ne parlent pas entre eux ; et il ne sait pas ce que font ses clients et prospects à côté. Avec Influans, on va au-delà des grands segments de marché (âge, CSP) en proposant du contenu pertinent, pour conquérir des clients, les garder et les faire revenir."

Concrètement, Ogury en sait toujours plus sur ce que vous faites sur votre smartphone sur les sites et applis de ses clients mais aussi en dehors de ceux-ci. Elle peut donc recommander aux marques et éditeurs des actions toujours plus personnalisées (notifications, newsletter, publicité vidéo...) pour vous inciter à télécharger une appli ou acheter une paire de sneakers.

Techniquement, Ogury intègre un kit de développement (SDK) au sein de 9000 applications d'éditeurs (jeux, météo, médias, etc.) pour récupérer l'historique de navigation et de téléchargements d'applis des utilisateurs en leur demandant leur consentement. Elle se rémunère sur la vente de campagnes marketing et d'études.

Influans de son côté utilise l'identifiant publicitaire lié au téléphone pour relier les données des annonceurs.

En quatre ans, la connaissance précise d'Ogury du comportement de centaines de millions de mobinautes a attiré des marques comme Chanel, BMW, LG, Samsung, etc. L'entreprise revendique 100 millions de dollars de chiffre d'affaires pour 2018 dont 50% réalisés aux Etats-Unis. Ce montant pourrait doubler l'année prochaine.

Un marché à 100 milliards de dollars

Interrogées, les deux entreprises ont refusé de dévoiler le montant de l'opération. Influans avait levé 6 millions d'euros en amorçage en 2017 mais réalisait un chiffre d'affaires minime.

Valorisée plusieurs centaines de millions d'euros, Ogury a levé 30 millions d'euros depuis sa création. Il ne serait pas étonnant d'assister à un tour de table important en 2019 car les besoins en fonds de roulement sont conséquents.

Les dirigeants d'Ogury semblent marcher sur les traces d'une autre startup française spécialisée, elle, dans l'adtech — Criteo —  entrée au Nasdaq en 2015. D'ailleurs, Ogury est soutenue par le même fonds que Criteo, Idinvest. Une IPO ne lui déplairait pas en termes de retour sur investissement.

"Il faut se concentrer pour résoudre les problèmes sur des énormes marchés. On a fait des grosses entreprises mais on n'est pas pressé", temporise Jean Canzoneri.

La technologie dédiée au marketing ("martech") est un marché estimé à 100 milliards de dollars selon le cabinet britannique de conseil aux entreprises Moore Stephens, où se côtoient des acteurs gigantesques comme Oracle ou Adobe.

Et ils renforcent leurs capacités. Adobe a ainsi déboursé 1,68 milliard de dollars (1,42 milliard d'euros) au printemps dernier pour acquérir la plateforme de vente en ligne Magento Commerce et 4,75 milliards de dollars pour absorber l'éditeur de logiciels de marketing interentreprises Marketo.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La guerre des talents de la tech monte d'un cran en France — Criteo investit 20 M€ dans un laboratoire d'IA à Paris

VIDEO: Voici ce que boire des boissons gazeuses light fait à votre corps et à votre cerveau