On a testé la technique Pomodoro et découper son temps en tranches de 25 minutes permet de rester plus concentré

La méthode Pomodoro s'adresse aux procrastinateurs. Lucy Lambriex/Getty Images

Comme beaucoup d’auteurs (et de gens en général), je suis un procrastinateur né. Au fils des années, j’ai utilisé beaucoup de techniques et d’applications afin d'accroître ma productivité : méditer en pleine conscience, faire du sport le matin, utiliser un agenda, utiliser Google Agenda et y planifier méticuleusement toutes les heures de ma journée, du lundi au vendredi (y compris mes moments de détente). Mais de toutes les techniques que j’ai essayées, la méthode Pomodoro est de loin la plus efficace. En fait, je l’ai trouvé si efficace que je n’ai désormais plus besoin de l’utiliser aussi souvent qu’avant. 

Laissez moi vous présenter cette méthode et la façon dont elle a révolutionné mon auto-discipline. La méthode Pomodoro a été inventée dans les années 1990 par le concepteur de logiciels italien et expert en productivités, Francesco Cirillo. "Pomodoro" veut dire "tomate" en italien. Cette méthode tire son nom du minuteur en forme de tomate utilisé par son concepteur lorsqu'il a développé cette méthode. L'idée qui la sous-tend est étonnamment simple. 

Diviser ses journées en tranches horaires de 25 minutes 

Un minuteur en forme de tomate, comme celui utilisé par Francesco Cirillo. Aroax/Getty Images

Notez-vous une tâche (ou une liste de tâches) que vous avez à accomplir et réglez un minuteur sur 25 minutes. À la fin de ces 25 minutes, faites une courte pause. D'habitude, je m'arrête environ cinq minutes pour lire un billet de blog ou vérifier mes réseaux sociaux. Une fois que vous avez terminé quatre de ces tâches ou "pomodoros", faites une pause plus longue. Quelque chose comme 20 minutes à une demi-heure, c'est bien. Répétez ces séries de 25 minutes tout au long de votre journée de travail, en vous interrompant pour le déjeuner et recommencez si nécessaire.

La méthode Pomodoro fonctionne très bien pour moi parce que c’est facile et que cela correspond à ma nature distraite. Je n'arrive peut-être pas à me concentrer sur ce gros projet pendant des heures, mais je peux sûrement le faire pendant 25 minutes ? Et puis j’en enchaîne un autre, et encore un autre. Ensuite, je fais une pause pour faire l’andouille pendant quelques minutes. Ça, c'est prendre soin de soi !

Ça fonctionne parce que c'est scientifique 

En vérité, il n'y a rien de magique dans la technique Pomodoro. Il existe d'autres techniques de productivité qui suivent des principes similaires, et certaines d'entre elles peuvent être tout aussi efficaces pour vous. Ce que l'on sait cependant avec certitude, c'est que ces petites pauses durant notre temps de travail ne sont pas seulement souhaitables, elles permettent en fait d'augmenter notre concentration.

À lire aussi —Il y a 5 explications possibles à votre manque de concentration chronique

C'est ce que des chercheurs de l'Université de l'Illinois ont découvert en menant une étude historique publiée dans la revue Cognition en 2011. Une autre étude de 2011 a révélé que les pauses peuvent avoir de profondes répercussions sur le jugement, tandis qu'une étude de 2012 a révélé que les distractions peuvent réellement encourager la créativité. En d’autres termes, faire des pauses et avoir des distractions durant votre journée de travail peut vous rendre plus efficace. Plus important encore, cela vous rendra aussi probablement plus heureux, selon un article publié dans le magasine américain Harvard Business Review.

Si vous souhaitez coller à l’analogie, vous pouvez vous acheter un minuteur en forme de tomate. Mais étant donné que nous vivons dans un monde régit par les applications, il existe également pléthore de minuteurs Pomodoro, payants ou non, sur les magasins d’applications Android et iOS. Focus Keeper est l’une de celle que j’utilisais par le passé, avec beaucoup de succès. Elle vous permet de répartir soigneusement vos tâches et de suivre vos progrès et vos habitudes Pomodoro au fil du temps. 

Au final, vous n'aurez peut-être plus besoin de minuteur

Bien que la méthode Pomodoro soit un moyen de s'auto-réguler, j’ai fini par l'abandonner. Mais uniquement parce qu'elle m'a rendu plus discipliné et m'a appris comment travailler de façon optimale. J'ai compris que j’étais plus efficace si ma période de travail durait 40 minutes entrecoupé de pauses de 10 minutes, accompagné d’un temps un peu plus long pour faire quelque chose de plus amusant ou relaxant. Les gens ont besoin d'expérimenter pour savoir ce qui fonctionne pour eux. Maintenant, c'est juste un autre des importants outils qui composent mon arsenal de techniques de gestion du temps. 

À lire aussi — 6 raisons scientifiques pour lesquelles vous procrastinez, et ce que vous pouvez faire pour arrêter une fois pour toutes

À tout moment, si je me sens sombrer dans la procrastination, je peux sortir mon application ou un minuteur et les régler sur un laps de temps défini durant lequel je sais à coup sûr que je travaillerais. La procrastination et le fait de s'en tenir à une routine représentent un monstre à deux têtes avec lequel je vais probablement devoir lutter toute ma vie. Mais la technique Pomodoro m'a aidé à apprendre à les combattre et à prendre le contrôle de mes bas instincts. Une décennie de travail en freelance plus tard, je peux dire que ça a marché. 

Version originale : Christopher Curley / Business Insider US

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 11 moyens pour arrêter de procrastiner immédiatement

VIDEO: Voici comment cuire des œufs au micro-ondes