Publicité

On pourra revoir en 2037 l'explosion d'une étoile repérée en 2016

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

On pourra revoir en 2037 l'explosion d'une étoile repérée en 2016
Repérée en 2016, la supernova sera de nouveau visible en 2037. © NASA
Publicité

C'est un phénomène digne d'un "retour vers le futur" : une supernova — l'explosion d'une étoile en fin de vie — sera visible par télescope en 2037, un phénomène qui s'est pourtant déjà produit… en 2016. La NASA indique en effet que "vers 2037, une rediffusion de la disparition de la supernova Requiem apparaîtra dans l'espace lointain".

Trois "images miroir" ont été repérées par le télescope spatial Hubble en 2016, "un instantané de la lumière de la supernova à différents moments après l'explosion", précise la NASA. La quatrième image devrait donc être visible dans 16 ans, en raison d'un phénomène appelé "lentille gravitationnelle", qui est "similaire à une lentille de verre qui déforme la lumière pour agrandir l'image d'un objet distant".

À lire aussi — Le télescope Hubble a capturé l'image d'une galaxie spirale aussi brillante qu'un joyau

Le cercle jaune en haut à gauche de l'image de droite symbolise l'endroit où devrait apparaître la supernova en 2037. NASA

Chaque image agrandie "emprunte un chemin différent" à travers un amas de galaxies. Steven Rodney, chercheur principal de l'étude publiée le 13 septembre dans la revue Nature Astronomy, compare les trajets lumineux de la supernova à des trains qui quitteraient une gare au même moment, roulant à la même vitesse et vers la même destination.

"Cependant, chaque train emprunte un itinéraire différent et la distance de chaque itinéraire n'est pas la même. Comme les trains empruntent des voies de longueurs différentes et traversent des terrains différents, ils n'arrivent pas en même temps à leur destination."

Le chercheur explique que l'image qui devrait être repérée en 2037 est "comme le train qui doit s'enfoncer dans une vallée et en ressortir", car elle aura traversé le milieu de l'amas de galaxie, là où se trouve le plus de matière noire.

Cet événement permettra notamment d'avancer sur les travaux de mesure de l'expansion de l'Univers et l'étude de l'énergie noire, "une forme d'énergie mystérieuse qui agit contre la gravité et accélère l'expansion du cosmos", précise la NASA.

À lire aussi — Un télescope révèle les premières images de la 'toile cosmique' dans l'Univers

Découvrir plus d'articles sur :