Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

On sait enfin ce qu'est le mystérieux matériau coloré repéré sur la face cachée de la Lune


Le rover chinois Yutu-2, qui explore actuellement la face cachée de la Lune, est tombé par hasard sur un matériau mystérieux en bas d'un cratère d'impact récent. © CNSA/CLEP

Souvenez-vous, en septembre 2019, le rover Yutu-2 ("lapin de jade" en chinois), qui explore la face cachée de la Lune depuis son atterrissage début 2019, tombe sur un matériau étrange ressemblant à "du gel avec un lustre mystérieux" alors qu'il traverse le cratère d'impact Von Kármán dans le bassin du pôle Sud Aitken. A l'époque, les responsables de la mission chinoise n'avaient pas donné plus de détails sur le sujet, précisant qu'ils allaient consacrer du temps supplémentaire à l'examen de cette étrange substance. Quoi qu'il en soit, la forme, la couleur et la texture de ce matériau semblait bien différent du régolithe (poussière lunaire) présent tout autour.

Aujourd'hui, les scientifiques chinois pensent savoir de quoi il s'agit. Dans une étude récemment publiée dans la revue Earth and Planetary Science Letters, ils concluent que ce matériau, de 52 cm de large sur 16 cm et d'aspect noir-verdâtre, est de la roche, et plus précisément, de la roche fondue ensemble pour former une masse vert foncé et brillante. Les chercheurs écrivent en introduction de leur étude que la substance ressemble "aux échantillons de brèche de fusion d'impact lunaire 15466 et 70019 qui sont revenus des missions Apollo. Elle a été formée par la soudure, la cimentation et l'agglutination par impact du régolithe lunaire et des brèches." On appelle "brèche" un type de roche composé de morceaux de roche cimentés ensemble par un matériau plus fin. Dans les deux échantillons rapportés des missions Apollo 15 et 17 en 1971 et en 1972, les morceaux sont des régolithes lunaires et le ciment est du verre noir.

Les chercheurs de cette étude ont conclu que ce matériau pourrait s'être formé lors de l'impact d'une météorite selon le processus suivant : la météorite a frappé le sol lunaire, elle a fait fondre une partie du régolite, qui s'est mélangé avec le régolite non fondu pour former cette fameuse brèche. Ils précisent d'ailleurs que ce processus n'a pas forcément eu lieu dans le cratère d'impact Von Kármán, où l'étrange matériau a été retrouvé par Yutu-2. Ils estiment que le matériau pourrait s'être formé dans un autre cratère et avoir été éjecté à l'endroit où le rover chinois l'a trouvé.

Difficile de savoir si d'autres détails pourraient être communiqués par la suite, étant donné que le rover ne se trouve plus sur le site en question, donc n'a pas pu prendre une seconde série d'images du matériau.

La mission lunaire chinoise a pour but d'étudier les différences de composition et de relief de la face cachée de la Lune, d'examiner les effets de la gravité lunaire sur des graines de pommes de terre, des fleurs d'arabidopsis, ainsi que des cocons de vers à soie et de mesurer le rayonnement des atomes neutres. En janvier 2019, la Chine a été le premier pays à réussir à atterrir sur la face cachée de la Lune.

A lire aussi — La Lune serait plus riche en métaux qu'on ne le pensait et ça pourrait changer nos hypothèses sur sa formation

Découvrir plus d'articles sur :