Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

On vous présente Luca de Meo, le futur directeur général de Renault

On vous présente Luca de Meo, le futur directeur général de Renault
© Photographer: Pau Barrena/Bloomberg

L'ancien patron de SEAT, Luca de Meo, a été nommé directeur général de Renault, mardi 28 janvier. Pressenti à ce poste depuis décembre, sa nomination a été entérinée par le conseil d'administration du constructeur automobile français, estimant que "par son parcours, par son expérience et par sa réussite dans ses précédentes fonctions, [Luca de Meo] réunit toutes les qualités pour contribuer au développement et à la transformation du groupe Renault dans toutes ses dimensions".

Luca de Meo occupera ses nouvelles fonctions à partir du 1er juillet 2020 seulement, en raison d'une clause signée avec son ancien employeur Volkswagen. C'est un peu un retour aux sources pour le dirigeant d'entreprise italien, qui a démarré sa carrière au sein du groupe au losange. La directrice financière Clotilde Delbos, qui assurait la direction générale par intérim depuis le mois d'octobre, a de son côté été nommée directrice générale adjointe à compter de la même date.

Le 11 octobre, les administrateurs de Renault avaient décidé de démettre Thierry Bolloré de sa fonction de directeur général, lui reprochant sa façon de manager et une baisse des bénéfices de l'entreprise au premier semestre 2019. Cet ancien bras droit de Carlos Ghosn entretenait aussi des relations compliquées avec Nissan, le partenaire nippon de Renault.

Son successeur Luca de Meo jouit d'une très bonne réputation dans le secteur automobile, où il a fait toute sa carrière depuis 25 ans. Il correspond au profil recherché par le président de Renault, Jean-Dominique Senard, pour relancer le groupe et l'alliance avec Nissan et Mitsubishi. "Monsieur Luca de Meo est un grand stratège et visionnaire d'un monde automobile en pleine mutation. Son expertise mais aussi sa passion pour l'automobile font de lui un véritable atout pour le groupe", a déclaré le président dans un communiqué.

Le patron de 52 ans sera le premier étranger à diriger Renault.

Groupe Renault

Luca de Meo prendra ses nouvelles fonctions qu'en juillet, afin de purger sa clause de non-concurrence avec le groupe Volkswagen. Il deviendra alors le premier patron de Renault n'ayant pas la nationalité française en plus de 120 ans d'existence du constructeur.

Polyglotte, il s'exprime couramment dans cinq langues, dont l'allemand et l'anglais. Il parle également un français quasi-parfait.

Flickr/AUDI AG

Luca de Meo a suivi sa scolarité en français jusqu'à ses 14 ans. Fils d'un banquier d'affaires, il a vécu dans 12 pays et passé une partie de son enfance au Brésil, en Côte d'Ivoire et au Nigeria.

Diplômé en administration des affaires de la prestigieuse université milanaise Luigi Bocconi, Luca de Meo a commencé sa carrière chez Renault dans les années 1990.

Wikimedia Commons

Puis il a travaillé chez Toyota Europe, avant de rejoindre Fiat où il est devenu l'un des protégés du patron Sergio Marchionne.

Pixabay

Il est l'un des instigateurs du retour de la Fiat 500 en 2007. Sa relation avec Sergio Marchionne s'est ensuite dégradée alors qu'il dirigeait le marque Alfa Romeo. Les objectifs commerciaux qu'on lui assigne juste avant le début de la crise financière deviennent difficiles à tenir, dans un contexte de réduction des investissements, rappelle Bloomberg.

En 2009, Luca de Meo a rejoint Volkswagen, où il a notamment dirigé le marketing d'Audi.

Audi

Luca de Meo est considéré comme celui qui a redressé le groupe automobile espagnol SEAT, dont il a été président de novembre 2015 au 7 janvier 2020.

Wikimedia Commons/El monty

À la tête de SEAT pendant quatre ans, Luca de Meo a conduit cette filiale du groupe allemand Volkswagen vers les sommets, rappelle l'AFP. Le constructeur automobile a battu un record de vente pour la deuxième année consécutive en 2019, grâce à plus de 574 000 véhicules écoulés, dont des SUV Arona et Ateca. Le patron italien s'est vu décerné en novembre la "médaille d'honneur de l'entrepreneur de l'année" par le patronat catalan.

Le 7 janvier 2020, Volkswagen a annoncé la démission de Luca de Meo de la présidence de SEAT.

20 ans après le début de sa carrière, il revient chez Renault pour en prendre les rênes.

Groupe Renault

"J'avais voulu le recruter dans mon service, mais sa mutation n'a pas été acceptée. Il a eu le sentiment qu'on ne lui faisait pas assez confiance. C'est pour ça qu'il a quitté Renault et, 20 ans après, il revient comme patron", raconte à l'AFP un ancien cadre du constructeur français qui a bien connu Luca de Meo au début de sa carrière.

Le patron italien n'a encore jamais dirigé de groupe de la dimension de Renault, environ six fois plus important que SEAT. Il est notamment connu pour avoir porté de nouveaux concepts de mobilité et des innovations dans la connectivité des véhicules au cours de sa carrière, rappelle l'AFP. Décrit comme avenant mais aussi impatient, Luca de Meo aura la lourde tâche de redresser les ventes de Renault, en baisse de 3,4% au niveau mondial en 2019.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :