Or, dette des pays émergents, yen... comment investir votre argent à la rentrée

Or, dette des pays émergents, yen... comment investir votre argent à la rentrée

Traders à la Bourse de New York, le 12 juillet 2019. REUTERS/Lucas Jackson

La prochaine crise financière mondiale est-elle pour bientôt ? Si nous éviterons de nous risquer à des prédictions, il semble en revanche admis par nombre d'observateurs que l'économie américaine, d'où est partie la dernière crise en 2007, est en fin de cycle. Les Etats-Unis ont atteint dix ans de croissance ininterrompue, leur plus longue phase d'expansion depuis la Seconde guerre mondiale. Si les politiques monétaires accommodantes des banques centrales peuvent encore soutenir les économies, aux Etats-Unis comme en Europe, et pourraient prolonger le cycle de croissance, l'environnement devrait devenir plus volatile.

"La situation à court terme est plus volatile et les bénéfices des entreprises devraient se contracter légèrement au cours des deux prochains trimestres", estime Sébastien Galy, expert en stratégie macroéconomique de Nordea Asset Management. Le gestionnaire d'actifs scandinave anticipe toutefois une progression de 5% des actions américaines d'ici la fin de l'année, et une hausse de 2% du côté des Bourses européennes.

Dans un contexte de fin de cycle, "on est engagé dans un processus de réduction du risque au sein des portefeuilles de nos clients", précise quant à lui Stéphane Monier, responsable des investissements chez Lombard Odier. "Nous avons diminué notre allocation sur les actions des pays émergents car elles sont les plus susceptibles d'être affectées par un conflit commercial", ajoute-t-il. La guerre commerciale entre les deux plus grandes puissances économiques au monde, les Etats-Unis et la Chine, a déjà freiné la production industrielle. Elle a aussi créé de l'incertitude sur la chaîne d'approvisionnement (supply chain) en Chine et rendu les entreprises hésitantes dans leurs investissements.

Miser sur la dette des pays émergents 

Outre les tensions commerciales, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, désormais prévue fin octobre, représente un autre facteur d'incertitude. "L'impact économique mondial du Brexit ne sera pas important, mais cela pénalisera l'économie au niveau européen", estime Stéphane Monier. Enfin, les tensions au Moyen-Orient, alors que le ton monte entre les Etats-Unis et l'Iran, favorisent l'instabilité géopolitique avec de potentiels répercussions sur les cours du pétrole et l'économie. 

Pour rapidement pouvoir procéder à des ajustements dans son portefeuille, la banque suisse Lombard Odier conserve des actifs liquides et a réduit les petites capitalisations, présentant un plus faible volume d'actions à échanger que les grands groupes. 

A lire aussi : Taxe GAFA : 3 points d'accord qui pourraient déboucher sur une fiscalité internationale

Côté obligations, elle invite notamment à se porter sur la dette des pays émergents. Les obligations libellées en dollar ou en euro, permettant de bénéficier de la prime de risque associée à ces pays, et celles en devise locale, "parce qu'on anticipe un affaiblissement du dollar dans les mois et années à venir", précise Stéphane Monier. Donald Trump, dans la perspective de la prochaine élection présidentielle, en novembre 2020, pourrait favoriser une baisse du dollar afin de soutenir les exportations américaines et maintenir à flot l'économie de son pays. 

Investir dans l'or et le yen japonais 

En revanche, sur le continent européen, les obligations en franc suisse et en euro présentent des rendements trop faibles, si ce n'est négatif. Lombard Odier conseille donc plutôt des investissements immobiliers liquides, dans des actions et obligations de sociétés foncières. 

Pour diversifier son portefeuille et contrebalancer la prise de risques sur les actions et la dette des pays émergents, vous pouvez aussi investir dans l'or. Enfin, la devise japonaise présente un intérêt en prévision de la prochaine crise. "Elle a tendance à bien résister en cas de crise car les Japonais vendent leurs nombreux actifs à l'étranger, ce qui entraîne un renforcement du yen, aujourd'hui sous-évalué par rapport au dollar", explique Stéphane Monier.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Taux négatifs : comme les États, ces entreprises gagnent de l’argent en empruntant

VIDEO: Voici comment les chiens affectent notre cerveau et notre corps

  1. Jon

    I have agreed this website is very nice and good game roblox robux generator this game is very funny and most poplar in our country.

  2. Great resource Outlook Tips and Tricks for Better Email Management You dispatch a
    noteworthy venture at work, total an unpredictable undertaking on due
    date, or discover an answer for a continuous issue, https://365setup.com/

  3. Great resource Outlook Tips and Tricks for Better Email Management You dispatch a noteworthy venture at work, total an unpredictable
    undertaking on due date, or discover an answer for a continuous
    issue, https://365setup.com/

Laisser un commentaire