Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Orange traîne TF1 en justice — l'opérateur n'accepte pas les menaces de la chaîne de priver ses abonnés de ses programmes

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Orange traîne TF1 en justice — l'opérateur n'accepte pas les menaces de la chaîne de priver ses abonnés de ses programmes
© Facebook/TF1

Orange dit stop au chantage de TF1 qui menace de priver ses abonnés de l'accès aux programmes de la chaîne.

Le groupe télécoms aurait assigné devant le tribunal de commerce la première chaîne privée française pour abus de position dominante, selon Les Echos.

"TF1 profite de sa position dominante dans la télévision et dans la publicité télévisée pour imposer des choses à Orange qui sont contraire à la loi", explique une source proche du dossier au quotidien.

Depuis plus de six mois, TF1 a entamé des discussions avec les fournisseurs d'accès à internet, les câblo-opérateurs et les opérateurs satellite pour obtenir une rémunération pour la distribution de ses chaînes sur les boxes de Bouygues (maison-mère de TF1), Free, Orange et SFR.

"Il y a vraiment un problème de partage de valeur à rééquilibrer. Nous sommes très déterminés", avait expliqué en début d'année Régis Ravanas, directeur général adjoint de TF1 chargé de la publicité et de la diversification, lors de la conférence de présentation des résultats annuels du groupe en brandissant la menace d'aller "jusqu'à se passer de diffusion du signal TF1 sur certaines plateformes."

Il avait souligné que le signal de TF1 était actuellement rémunéré en Belgique par les opérateurs Orange et Altice, maison-mère de SFR, via leurs filiales dans le pays.

Pour le président-directeur général de TF1 Gilles Pélisson, c'est l'opportunité de trouver de nouveaux revenus alors que le marché de la publicité en télévision se dégrade.

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe TF1 pour le premier trimestre 2017 s’est établit à 498,9 millions d’euros, en hausse de 17,0 millions d’euros (+ 3,5 %).

"A l'exception d'ITV, les valeurs européennes de la télévision se traitent bien au-dessus de leur valorisation moyenne historique, portées par des espoirs d'une vigoureuse reprise. Cela apparaît de plus en plus vulnérable étant donné les récents développements", ont observé la semaine dernière dans une note les analystes de JPMorgan.

Le groupe TF1 présentera les résultats du 1er semestre le 24 juillet prochain.

Découvrir plus d'articles sur :