Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, escorté par la police du Capitole des États-Unis, dans un couloir du Capitole, pour se rendre à un rendez-vous avec la sénatrice Dianne Feinstein, le 9 avril 2018. Alex Wong/Getty Images

  • Le DG de Facebook Mark Zuckerberg va témoigner devant le Sénat et la Chambre des représentants des États-Unis cette semaine.
  • La première audition commencera ce mardi à 20h15 heure de Paris, 14h15 heure de Washington. Business Insider US sera présent et couvrira l'évènement en direct.

Après des mois de scandales, cela arrive enfin: Mark Zuckerberg va témoigner.

Cette semaine, le patron de Facebook s'expliquera devant les législateurs américains à deux reprises. Mardi 10 avril, il sera entendu par deux comités du Sénat à la fois, et mercredi 11, le dirigeant de 33 ans sera interrogé par un comité de la Chambre des représentants.

Business Insider couvrira les deux audiences en direct et apportera aux lecteurs toutes les informations en temps réel. Vous pouvez aussi suivre les directs en regardant les diffusions du gouvernement.

  • L'audition commune par le Comité judiciaire du Sénat et le Comité du commerce, des sciences et des transports aura lieu mardi à 14h15, heure de la côte Est des États-Unis (20h15 en France métropolitaine). Quand elle commencera, vous pourrez regarder la diffusion en direct ici.
  • Quant à l'audience par le comité de l'Énergie et du Commerce de la Chambre des représentants, elle aura lieu mercredi à 10 heures sur la côte Est des Etats-Unis, soit 16 heures en France métropolitaine. Quand elle commencera, vous pourrez regarder la diffusion en direct ici.

Les audiences commencent après des mois de gros titres désolants pour Facebook. Le réseau social a fait l'objet d'un sérieux contrôle après l'élection présidentielle américaine de 2016, durant laquelle les agents russes ont utilisé la plateforme pour propager des fake news et de la désinformation. Et en mars, on a appris que Cambridge Analytica, une société d'analyse de données politiques utilisée par la campagne de Trump, avait obtenu les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs, en tout illégalité.

Depuis, cette crise a eu un effet boule de neige vers un scandale plus large, concernant la manière dont Facebook gère la vie privée et les données personnelles de ses utilisateurs, avec une controverse soulevée par la fuite d'un mémo, écrit par un des dirigeants de l'entreprise, dans laquelle il défend la croissance à tout prix, même si cela doit coûter des vies (Zuckerberg a depuis dit qu'il désapprouvait fortement ce mémo).

La société est passé en mode contrôle des dommages. Zuckerberg et Sheryl Sandberg, la directrice des opérations, se sont lancés dans une campagne d'excuses, donnant de nombreuses interviews aux médias et insistant sur le fait que Zuckerberg reste la meilleure personne pour diriger la Facebook.

Lundi, les remarques préparées de Zuckerberg pour son audition ont été diffusées. "Ma première priorité a toujours été notre mission sociale qui consiste à mettre les gens en réseau, à bâtir la communauté et à rapprocher le monde", dira t-il. "Les annonceurs et les développeurs n'auront jamais la priorité sur cela tant que je dirige Facebook."

Il ne reste plus qu'à savoir si les législateurs seront convaincus par ce discours.

Version originale: Rob Price/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'Vous êtes le produit': Steve Wozniak, le co-fondateur d'Apple, quitte Facebook

VIDEO: On a visité une fabrique traditionnelle d'huile d'olive en Italie, où une roue géante en granite écrase 5000 kilos d'olives par jour