Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le géant japonais de 71 Mds$ Panasonic retire son siège social du Royaume-Uni — et le Brexit est à blâmer

Le géant japonais de 71 Mds$ Panasonic retire son siège social du Royaume-Uni — et le Brexit est à blâmer
© Thomson Reuters
  • Le géant de l'électronique Panasonic a décidé de déplacer son siège social européen hors du Royaume-Uni à cause du Brexit.
  • Le nouveau siège sera basé à Amsterdam, la capitale des Pays-Bas.
  • Ce déménagement est effectué en amont du Brexit, afin "d'éviter de potentiels problèmes de taxes", d'après le média japonais Nikkei.
  • L'annonce de Panasonic survient après un avertissement du lobby des entreprises japonaises, qui affirme que les entreprises sont "sérieusement préoccupées" par l'incertitude qui persiste autour du Brexit.

Panasonic, le géant japonais de l'électronique de 71 milliards de dollars, a annoncé ses projets pour déplacer son siège social européen hors du Royaume-Uni, alors que l'incertitude autour du Brexit continue à peser aux yeux des grands groupes internationaux qui utilisent la Grande-Bretagne comme base.

L'entreprise, réputée pour ses téléviseurs, ses chaînes hi-fi et ses appareils photo, a dit ce jeudi 30 août qu'elle prévoyait de déplacer son principal bureau à côté de Londres vers la capitale des Pays-Bas, Amsterdam.

L'agence de presse japonaise Nikkei a rapporté que ce mouvement était pris en amont, afin d'éviter les potentiels problèmes de taxes" qui découleraient du Brexit. En effet, si le Royaume-Uni abaisse davantage l'impôt sur les entreprises après le Brexit, le gouvernement japonais pourrait le considérer comme un paradis fiscal, comme il l'a suggéré.

Si c'est le cas, cela pourrait mener Panasonic à faire face à un redressement de la part du gouvernement central, qui vise à décourager les entreprises japonaises à avoir des bureaux dans des paradis fiscaux.

"Nous allons déplacer notre siège social européen aux Pays-Bas", a dit un porte-parole de Panasonic à l'AFP, confirmant l'article de Nikkei paru plus tôt. Ce changement de siège social prendra effet en octobre, et est à l'étude depuis plus d'un an, a dit Laurent Abadie, directeur général européen de Panasonic Europe, à Nikkei.

En termes d'effectifs, les bureaux de Panasonic au Royaume-Uni, situés à Bracknell, à moins de 50 kilomètres de Londres — comportent 30 employés, d'après le Daily Telegraph. "10 à 20 employés en charge de l'audit et des opérations financières" seront mutés, a dit le quotidien.

Cette annonce survient quelques jours après que le chef du plus grand lobbyiste japonais a déclaré que les entreprises japonaises étaient "sérieusement préoccupées" par leur futur au Royaume-Uni, dans le cas où l'incertitude autour du Brexit n'est pas traitée de manière imminente.

"Nous ne pouvons pas rester sans rien faire. Tout le monde est sérieusement préoccupé", a dit Hiroaki Nakanishi, président de Keidanren, la fédération des entreprises japonaises, dans une interview au Financial Times publiée ce mardi.

Nakanishi a dit au Financial Times que les entreprises japonaises opérant dans l'UE étaient frustrées — comme beaucoup d'entreprises britanniques — par le manque de clarté évidente sur leur sort après la sortie du Royaume-Uni de l'UE, lorsque l'article 50 prendra effet en mars 2019.

"De nombreux scénarios ont été discutés, allant d'un non-Brexit à un Brexit sans accord. Nous sommes maintenant dans une situation où nous devons considérer ce qu'il faut faire face à chacun d'entre eux", a ajouté Nakanishi.

Plusieurs institutions financières majeures au Japon, dont Nomura, Sumimoto Mitsui et Daiwa Securities ont déjà des projets pour déplacer leurs effectifs hors du Royaume-Uni, et d'autres mesures pourraient suivre.

Version originale: Will Martin/Business Insider