Paris est la 2e ville la plus chère au monde

Pixabay 

Redonner du pouvoir d’achat aux Français, un voeu que formulent nos dirigeants successifs. Difficile d’y parvenir, surtout lorsqu’on habite à Paris. Car comme le précise une étude de The Economist - le Worldwide Cost of living - parue mardi 13 mars, la capitale française est la deuxième ville la plus chère du monde, grimpant de cinq places par rapport à l’année dernière. Paris se situe juste derrière Singapour (Singapour), mais devant Zurich (Suisse), Hong Kong (Hong Kong) ou encore Oslo (Norvège). A elles seules, les villes européennes et asiatiques occupent 9 des 10 premières places.

Pour établir ce classement, le journal conservateur britannique a comparé les prix de 160 biens et services utilisés au quotidien dans 133 pays : loyers, vêtements, nourriture, boisson, énergie, médicaments et transports.... Ainsi à Paris, un kilogramme de pain revient tout de même à : 5,13 euros. Seuls Genève et Hong kong la dépassent avec respectivement des prix au kg de 5,23 et 12,63 euros !. Idem pour le prix du litre de carburant qui s’établit en moyenne à 1,44 euro à Paris, juste derrière Hong Kong et Oslo. En revanche, le paquet de 20 cigarettes parisien (7,54 euros) est loin d’être le plus cher, même si l’écart reste important avec les tarifs pratiqués à Hong Kong(5,92 euros), Copenhague (5,70 euros) ou Séoul (3,26 euros). Les Parisiens peuvent tout de même s’estimer heureux car la bouteille de vin de 75 cl est très bon marché (9,66 euros) comparé aux autres villes du top 10. Pour savourer un alcool de raisin à Tel Aviv (Israël), il faut débourser 23,36 euros, et 21,94 euros à Séoul (Corée du Sud)

>> Notre service - Trouvez votre nouveau logement (beaucoup plus facilement) grâce à nos annonces géolocalisées. Faites l’expérience, vous serez conquis !

Damas, ville la moins chère du monde

L’étude, qui rappelle que la capitale française figure dans le top 10 depuis 2003, estime ainsi que Paris demeure “structurellement” une ville “extrêmement chère”. “Seuls l’alcool, le transport et les cigarettes valent le coup par rapport aux autres villes européennes.”

Du côté des villes les moins chères du monde, on retrouve sans surprise des zones minées par des guerres ou des conflits. Damas (Syrie), en guerre depuis 2011, est dernière du classement. Caracas, considérée “ville la plus dangereuse” du monde en 2015 par un institut mexicain marqué à droite, est elle avant-dernière. A noter que Bengalore et Chennay, deux villes indiennes, intègrent le top 10 des villes les moins chères. Le Worldwide Cost of Living précise toutefois que “les villes les moins chères semblent aussi être moins vivables”.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Comment Dassault est devenu le champion du monde de la 3D

VIDEO: Cette serre connectée peut fournir des fruits et légumes à 4 personnes pendant un an