Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Paris Plages ne traitera plus avec l'entreprise Lafarge qui s'était portée volontaire pour participer au projet de mur voulu par Donald Trump

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Paris Plages ne traitera plus avec l'entreprise Lafarge qui s'était portée volontaire pour participer au projet de mur voulu par Donald Trump
© Wikimedia Commons/P e z i

Le Conseil de Paris vient de décider de ne plus traiter avec l'entreprise de ciment Lafarge, qui fournissait notamment le sable pour Paris Plages.

"Nous nous passerons de leur prestation", a souligné Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris, devant le Conseil, ont relevé les Echos ce 29 mars 2017.

Eric Olsen, le président du groupe franco-suisse LafargeHolcim, avait déclaré le 9 mars 2017 qu'il était prêt à participer à la construction du mur que Donald Trump souhaite ériger entre les Etats-Unis et le Mexique.

"Nous sommes prêts à fournir nos matériaux de construction pour tous types de projets d'infrastructures aux Etats-Unis", avait-il insisté. "Nous sommes ici pour servir nos clients et répondre à leurs besoins. Nous ne sommes pas une organisation politique."

Le conseiller écologiste David Belliard du 11e arrondissement de Paris avait notamment demandé le 28 mars à ce que la ville de Paris ne fasse plus "aucun partenariat avec cette entreprise pour le moins infréquentable".

Et d'apporter d'autres arguments :

"Cet entreprise de ciment a reconnu avoir financé des groupes armés en Syrie entre 2012 et 2014 pour maintenir en activité son usine syrienne dans un pays en pleine guerre."

Découvrir plus d'articles sur :