Publicité

Paris Plages ne traitera plus avec l'entreprise Lafarge qui s'était portée volontaire pour participer au projet de mur voulu par Donald Trump

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Paris Plages ne traitera plus avec l'entreprise Lafarge qui s'était portée volontaire pour participer au projet de mur voulu par Donald Trump
© Wikimedia Commons/P e z i
Publicité

Le Conseil de Paris vient de décider de ne plus traiter avec l'entreprise de ciment Lafarge, qui fournissait notamment le sable pour Paris Plages.

"Nous nous passerons de leur prestation", a souligné Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris, devant le Conseil, ont relevé les Echos ce 29 mars 2017.

Eric Olsen, le président du groupe franco-suisse LafargeHolcim, avait déclaré le 9 mars 2017 qu'il était prêt à participer à la construction du mur que Donald Trump souhaite ériger entre les Etats-Unis et le Mexique.

"Nous sommes prêts à fournir nos matériaux de construction pour tous types de projets d'infrastructures aux Etats-Unis", avait-il insisté. "Nous sommes ici pour servir nos clients et répondre à leurs besoins. Nous ne sommes pas une organisation politique."

Le conseiller écologiste David Belliard du 11e arrondissement de Paris avait notamment demandé le 28 mars à ce que la ville de Paris ne fasse plus "aucun partenariat avec cette entreprise pour le moins infréquentable".

Et d'apporter d'autres arguments :

"Cet entreprise de ciment a reconnu avoir financé des groupes armés en Syrie entre 2012 et 2014 pour maintenir en activité son usine syrienne dans un pays en pleine guerre."

Découvrir plus d'articles sur :