Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Patrick Drahi a mis en place un système de tarification interne qui oblige les filiales d'Altice à lui verser un demi milliard d'euros

Patrick Drahi a mis en place un système de tarification interne qui oblige les filiales d'Altice à lui verser un demi milliard d'euros
© REUTERS/Benoit Tessier

Le magnat des télécoms Patrick Drahi centralise les fonctions stratégiques de son groupe Altice à Genève, en Suisse, et y multiplie ses effectifs par 10, rapporte le quotidien suisse Le Temps.

Ce renforcement d'Altice en Suisse va rapporter 500 million d'euros par an au groupe, grâce à une nouvelle franchise qui oblige les filiales d'Altice à rémunérer le siège pour ses services, explique Le Temps.

Un montant qui représente 2 à 3% des revenus globaux de l'empire Drahi — estimés à environ 25 milliards d'euros par an — et qu'Altice justifie ainsi: "le groupe accompagne les filiales dans leur transformation avec notamment des process très spécifiques."

Selon Le Temps, le montant que devront verser les filiales via ce nouveau système de tarification interne — courant dans les groupes qui ont leur siège en Suisse — a fâché certains actionnaires, ceux de l'opérateur français SFR notamment.

Le quotidien suisse rapporte que certains "fonds parisiens influents s'en seraient plaints cet automne auprès de l'Autorité française des marchés financiers."

Découvrir plus d'articles sur :