VCG/Getty Images

  • Les robots pourraient remplacer jusqu'à 10.000 emplois humains chez Citi, le géant américain du secteur bancaire, d'ici cinq ans, selon un de ses plus hauts dirigeants.
  • Jamie Forese, président de Citi, a déclaré que les tâches dans les opérations et la technologie étaient "les plus rentables pour le traitement mécanique".

Les robots pourraient remplacer jusqu'à 10.000 emplois humains à Citi, le géant américain du secteur bancaire, d'ici 5 ans, selon les propos du directeur au Financial Times.

"Nous avons 20.000 postes opérationnels. Au fur et à mesure des 10 prochaines années, est-ce que cela pourrait être 10.000?" a dit Jamie Forese, PDG du groupe bancaire Citi, lors d'une interview au Financial Times.

Forese a déclaré que les services les plus susceptibles d'être automatisés sont ceux de la technologie et des opérations, qui comptent à peu près 40% de l'effectif total de la branche investissement bancaire de Citi. Forese a décrit ces taches comme étant "les plus rentables pour le traitement mécanique".

D'autres dirigeants de banques ont fait des commentaires similaires à ceux de Forese au Financial Times, comme Richard Gnodde, patron de Goldman Sachs International — le dirigeant le plus haut placé de la banque hors États-Unis— qui a déclaré qu'il ne voyait aucune raison qui puisse freiner l'automatisation.

"Aujourd'hui il y a tellement de fonctions qui ont déjà été remplacés par la technologie, je ne vois pas pourquoi on devrait s'arrêter en cours de route", a t-il dit.

Ces commentaires des principaux patrons font suite à une brutale alerte, fin 2017, au sujet de l'automatisation, par John Cryan, qui était à l'époque le patron de la Deutsche Bank.

Lors d'une conférence à Francfort en septembre dernier, Cryan a averti qu'un "grand nombre" d'employés de l'entreprise allaient être remplacés par des robots et d'autres formes de technologie, à mesure que l'entreprise allait adopter "un esprit révolutionnaire", pour aller de l'avant.

"Dans nos banques, nous avons des gens qui se comportent comme des robots et effectuent des taches de manière mécanique, et demain, nous aurons des robots qui se comporteront comme des gens", a t-il dit.

"Nous devons trouver de nouvelles façons d'employer les gens et peut-être que les gens ont besoin de trouver de nouvelles façons d'occuper leur temps... La vérité, c'est qu'on aura plus besoin d'autant de personnes," a t-il ajouté. 

Le progrès technologique dans le secteur bancaire, et le marché de l'emploi de manière générale, signifient que de nombreuses personnes pensent que beaucoup d'emplois simples, comme la saisie de données, seront bientôt remplacés par l'automatisation.

Selon un rapport du Forum économique mondial publié en 2016, l'automatisation provoquera une perte de 5 millions d'emplois dans 15 grandes économies développées et émergentes, d'ici 2020.

Certains postes bancaires sont déjà affectés par la montée en puissance des "robots-conseillers" qui peuvent donner des conseils financiers aux clients sans passer par une personne réelle.

Version originale: Will Martin/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : En moins de 6 mois, un robot peut construire cette maison pour seulement 300.000$

VIDEO: Les végans ne peuvent pas boire tous les vins — voici pourquoi