Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 15 pays d'Europe qui ont accueilli le plus d'investissements étrangers dans l'industrie en 2017

Les 15 pays d'Europe qui ont accueilli le plus d'investissements étrangers dans l'industrie en 2017
© Facebook/Eiffage construction

Les investissements étrangers dans l'industrie sont repartis à la hausse en Europe avec un taux de croissance annuel moyen de 19% entre 2013 et 2017, d'après le dernier baromètre du cabinet de conseil EY de l'attractivité industrielle de la France, publié ce jeudi 15 novembre.

Ces investissements sont exprimés en nombre de projets d'implantation ou d'extension d'usines. En 2017, l'Europe a attiré 1982 projets industriels —permettant la création de 173.958 emplois—, portés par des investisseurs étrangers, un chiffre en hausse de 27% par rapport aux 1562 projets de 2016.

Voici le classement des 15 pays d'Europe (le classement intègre les données de la Russie et de la Turquie) où les investisseurs étrangers ont réalisé le plus de projets en 2017 et le pourcentage d'évolution du nombre de projets par rapport à 2016:

15. Slovaquie — 33 projets, -21%

Wikimedia commons/Dguendel

13 ex aequo. Bosnie Herzégovine — 46 projets, +64%

Unsplash/Faruk Kaymak

13 ex aequo. Portugal — 46 projets, +31%

Wikimedia Commons/Rititaneves

12. Roumanie — 47 projets, -16%

com/Dennis Jarvis

11. Espagne — 61 projets, +3%

Wikimedia Commons/Michael Paraskevas

10. Belgique — 67 projets, +29%

com/Andy Hay

9. Pologne — 71 projets, -40%

Pixabay/tpsdave

8. Hongrie — 81 projets, +40%

Pixabay

7. République tchèque — 83 projets, +12%

Pixabay/CC/kirkandmimi

6. Serbie — 88 projets, +159%

Wikimedia commons/Orjen

5. Allemagne — 163 projets, +26%

Pixabay

4. Russie — 178 projets, +31%

Wikimedia commons/Ninaras

3. Turquie — 201 projets, +105%

Wikimedia commons/Moyan Brenn

2. Royaume-Uni — 216 projets, +17%

Pixabay/MarlonRondal

1. France — 323 projets, +52%

Pxhere

En 2017, la France a accueilli 16% des projets d'investissements étrangers en Europe et conserve la première place du baromètre EY, qu'elle occupe depuis la première édition en 2000.

Découvrir plus d'articles sur :