Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Pepsi veut vous aider à mieux dormir avec sa nouvelle boisson

Pepsi veut vous aider à mieux dormir avec sa nouvelle boisson
© Unsplash/Björn Antonissen

Et si Pepsi vous aidait à vous relaxer et à mieux dormir ? Le groupe PepsiCo a dévoilé en début de semaine une nouvelle boisson appelée "Driftwell", comme l'a indiqué CNN Business, qui permettrait de se détendre et aiderait à améliorer le sommeil. La nouvelle boisson de Pepsi n'est pas un soda, mais une boisson fraîche, sans calories et sans sucre, aromatisée avec un peu de mûre et de lavande et qui contient du magnésium. Mais pas seulement. "Driftwell" est également composée de 200 milligrammes de L-théanine, un acide aminé que l'on trouve fréquemment dans les feuilles de thé et qui aiderait à se concentrer et à trouver le calme, et donc à mieux dormir.

Pepsi va commercialiser cette nouvelle boisson d'ici la fin de l'année, dans un premier temps aux États-Unis et sur internet. "Driftwell" sera disponible uniquement en mini-canettes, avant un déploiement plus important directement en magasins en 2021. Aucune information n'a pour le moment été communiquée sur une date éventuelle d'arrivée sur la marché européen. Si jusqu'ici Pepsi était spécialisé dans les sodas, plutôt destinés à nous tenir éveillés qu'à nous faire dormir, le géant américain a décidé de se positionner sur la catégorie des "eaux améliorées", visant le marché des produits en vente libre aidant à la relaxation et au sommeil, marché qui représente aujourd'hui un milliard de dollars aux États-Unis.

"PepsiCo voit une opportunité, surtout en cette période d'anxiété, d'offrir un soulagement à son stress via une boisson", a déclaré Emily Silver, vice-présidente de l'innovation chez PepsiCo, à CNN Business. Mais aussi de se positionner sur un nouveau marché porteur. Les ventes de PepsiCo ont en effet baissé de 1% par an en Amérique du Nord ces dernières années, les américains buvant moins de sodas qu'auparavant.

À lire aussi — Carrefour et Monoprix répondent à l'attaque de l'ONG Foodwatch sur les emballages

Découvrir plus d'articles sur :