Les données personnelles de centaines de transfuges nord-coréens passés au Sud ont été dérobées par des pirates

Human Rights Foundation

Les données personnelles d'un millier de Nord-Coréens passés au Sud ont été divulguées après le piratage d'une base de données de l'agence chargée de leur intégration, a annoncé vendredi le ministère sud-coréen de l'Unification.

Les noms, les dates de naissance et les adresses de 997 transfuges ont ainsi été dérobées via un ordinateur infecté par des logiciels malveillants dans un centre de l'agence à Gumi, dans le sud du pays, précise le ministère, qui a découvert le piratage la semaine dernière.

"Le logiciel malveillant a été installé par le biais de courriers électroniques envoyés via une adresse interne", a expliqué un haut fonctionnaire ayant requis l'anonymat.

L'agence dispose de 25 centres chargés de l'intégration des 32.000 transfuges, qui ont souvent risqué leur vie pour passer au Sud. Selon la presse officielle nord-coréenne, ce sont des "rebuts de l'humanité".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici comment les Nord-Coréens utilisent les technologies dans leur pays

VIDEO: Ces 8 hommes détiennent autant d'argent que la moitié de la population mondiale la plus pauvre