Moet Hennessy

Le groupe de vins et spiritueux Moët Hennessy — filiale de LVMH, propriété de Bernard Arnault —dispose d'un laboratoire d'innovation pour les startups au coeur de son siège parisien.

Ce "MH Lab 78" est ouvert depuis un an, mais le groupe — qui rassemble 22 maisons d'alcools — vient juste de le dévoiler.

On y retrouve une équipe de 16 personnes qui travaillent sur la transformation digitale, rencontrent des startups et organisent des évènements pour elles.

A terme, l'objectif est de développer 15 à 30 prototypes par an.

On a rencontré cinq premières startups qui collaborent avec Moët et Hennessy. Ce mini-écosystème nous dit quelque chose de la stratégie de la maison-mère de Moët & Chandon, Dom Pérignon, Ruinart, Veuve Cliquot ou Château d'Yquem, très centrée autour de l'expérience du consommateur.

Entrez dans ce laboratoire.

Kuantom — Valentin Lecomte est l'un des cinq fondateurs. Cette startup a développé depuis trois ans une machine à cocktails connectée. Le mixologue du groupe Moët Hennessy l'a aidée à créer des mélanges avec trois marques du groupe: la vodka Belvedere, le cognac Hennessy et le whisky Ardbeg. 

Valentin Lecomte, l'un des fondateurs de Kuantom, startup accompagnée par Moët Hennessy.

La machine reconnaît les flacons, réalise les mélanges et le dosage selon un catalogue connecté. Elle en a fait la démonstration à Roland-Garros sur le stand LVMH. Pour l'instant, la machine est disponible en location pour des événements ou dans des lieux qui ne disposent pas de bars à cocktails. A terme, "le rêve est d'être chez vous", confie Valentin Lecomte.

SmartPixels — Jeremy Verdo est le directeur marketing de cette startup qui utilise la réalité augmentée pour transformer les produits des marques en écrans. C'est un trompe l'œil publicitaire. Elle utilise pour cela la projection de mapping vidéo sur des volumes 3D. SmartPixels a aujourd'hui 10 dispositifs en France, en Asie et aux Etats-Unis.

Jeremy Verdo est le directeur marketing de SmartPixels (à g.).

Moët Hennessy a participé au financement et à la création de prototypes. SmartPixels travaille dorénavant avec d'autres marques de luxe du groupe comme Dior et Berlutti. La startup a également collaboré avec Nike. 

Barnaby — Installée à Paris et Bruxelles, c'est la seule startup en partie hébergée par le Lab MH78. Quentin Thireau a créé une application mobile de recommandations de bars dans les deux capitales. Elle en revendique 200 à ce jour.

Quentin Thireau, cofondateur de l'application Barnaby, au tableau digital avec les équipes du Lab MH 78.

Outre la réservation, Barnaby propose aux utilisateurs de payer directement via l'application. Plus besoin de monnaie: les consommations sont débitées sur la carte bancaire enregistrée par le mobinaute. Il y a même une fonction de partage de l'addition.

Capture d'écran App Store.

10-Vins — Créée à Nantes, la startup a fabriqué une machine dédiée à la dégustation du vin au verre, la D-Vine. Elle reconnaît les flacons et sait à quelle température les servir suivant le vin et l'environnement. 

Test d'un Sauternes Second Cru Classé Château de Malle 2012 avec la machine D-Vine. YouTube 

Elle a développé avec Moët Hennessy un habillage pour mettre ce produit dans les hôtels et restaurants. La startup ambitionne toujours de s'installer chez les particuliers. Mais avec 30 fournisseurs pour la produire, la D-Vine a un coût encore prohibitif, autour de 900 euros. 10-Vins se tourne donc vers le marché des professionnels pour augmenter ses volumes de production, réaliser des économies d'échelle et abaisser le prix de vente d'un tiers.

Bernard Arnault, le propriétaire de LVMH et donc de Moët Hennessy, avec Thibaut Jarousse, l'un des cofondateurs de 10-Vins (à dr.) lors du salon VivaTech. Facebook/10vins 

Tangible Display — L'entreprise propose des écrans tactiles. Le whisky Glenmorangie a ainsi créé une table connectée testée à l'aéroport de Heathrow, à Londres. Pour la marque, c'est notamment une opportunité pour récupérer des données sur ses clients.

C'est Damien Granet, responsable de l'innovation et des partenariats au sein du MH Lab 78, qui s’occupe de toutes ces startups chez Moët.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Voici les robots les plus intéressants vus au salon VivaTech 2017

VIDEO: L'art de couper une meule de parmesan est un secret bien gardé — on vous le dévoile