Plus d'un million de personnes ont signé une pétition contre le projet de Boris Johnson de suspendre le Parlement

Des manifestants réunis devant le Parlement britannique. Getty Images

Plus d'un million de personnes ont signé une pétition contre le projet du Premier ministre britannique Boris Johnson de suspendre le Parlement, afin de faire passer le Brexit en force, alors que d'importantes manifestations ont eu lieu dans tout le pays. Mercredi, la reine d'Angleterre a accepté la demande de Boris Johnson de suspendre le Parlement pendant près d'un mois à partir de la mi-septembre, dans le cadre d'un plan qui vise ne pas permettre aux députés d'adopter une loi visant à empêcher la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne sans accord le 31 octobre prochain.

Cette décision a suscité l'indignation de tous les partis politiques, le président de la Chambre des communes, John Bercow, la qualifiant d'"indignation constitutionnelle" et le premier ministre écossais, Nicola Sturgeon, la comparant aux actions d'une "dictature". Le leader conservateur écossais Ruth Davidson a envisagé également, mercredi soir, de démissionner ce jeudi. Quelques heures après la décision de Boris Johnson, des milliers de personnes se sont rassemblées pour protester devant le Parlement et la résidence du Premier ministre sur Downing street. Des manifestations similaires ont également eu lieu dans d'autres villes du Royaume-Uni.

Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues pour stationner devant la résidence de Boris Johnson sur Downing Street. Getty

On pouvait notamment entendre : "Si vous fermez notre parlement, nous fermons vos rues", sur Trafalgar Square, alors que les manifestants brandissaient des pancartes et des banderoles avec des messages tels que "Défendez la démocratie", "Arrêtez le coup d'Etat" et "Ça va faire comme à Hong Kong".

Une pétition écrite pour s'opposer à la suspension du Parlement a rapidement recueilli plus d'un million de signatures.

Les manifestations ont été organisées par le militant et journaliste Owen Jones. Getty

Les protestataires semblent bénéficier d'un large soutien au sein de la population britannique. Un sondage d'opinion instantané mené par les enquêteurs de YouGov a constaté que 47% des électeurs britanniques qualifient la décision de Boris Johnson d'"inacceptable" et seulement 27% la qualifient d'acceptable.

La décision de Boris Johnson semble avoir mobilisé les opposants à un Brexit sans accord au Parlement, comme l'ancien chancelier conservateur qui a insisté mercredi pour que les députés agissent la semaine prochaine avant que la suspension du Parlement n'entre en vigueur.

A lire aussi : Les 5 gros enjeux que le prochain Premier ministre britannique aura à gérer

"Un certain nombre de mes collègues auraient préféré attendre .... et faire quelque chose à la fin du mois de septembre", a déclaré Philip Hammond. "Ce ne sera plus possible. Nous allons devoir essayer de faire quelque chose au retour du Parlement la semaine prochaine."

Version originale : Adam Bienkov/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Comment EasyJet et Ryanair seraient affectées par un Brexit sans accord

VIDEO: Il existe 2 types de voyages dans le temps et l'un d'eux est possible selon les scientifiques