Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Plusieurs stars dont Kim Kardashian et Leonardo DiCaprio boycottent Facebook et Instagram pour la journée

Plusieurs stars dont Kim Kardashian et Leonardo DiCaprio boycottent Facebook et Instagram pour la journée
Kim Kardashian West le 9 février 2020 à Los Angeles. © David Crotty/Patrick McMullan via Getty Images

L'annonce a fait trembler la Bourse. Mardi soir, Kim Kardashian West a annoncé, sur Twitter, qu'elle allait boycotter Facebook et Instagram le temps d'une journée, ce mercredi 16 septembre. Une action, dans la cadre de la campagne "Stop Hate for Profit" qui vise à inciter le réseau social à contrôler plus durement les propos haineux, à quelques semaines de l'élection présidentielle américaine. Après que la star de télé-réalité a publié son message, le cours de l'action Facebook a chuté, bien qu'il soit reparti à la hausse ensuite.

"J'aime pouvoir me connecter directement avec vous via Instagram et Facebook, mais je ne peux pas rester assise et silencieuse alors que ces plateformes continuent à permettre la diffusion de haine, de propagande et de désinformation — créées par des groupes pour semer la division et diviser l'Amérique", écrit la star aux 189 millions d'abonnés sur Instagram et 31 millions de fans sur Facebook. "Je ne peux pas rester silencieuse alors que ces plateformes continuent à permettre la diffusion de la haine, de la propagande et de la désinformation."

D'autres célébrités, comme Jennifer Lawrence, Leonardo DiCaprio, Sacha Baron Cohen ou encore Kerry Washington ont également annoncé prendre part à cette campagne.

Derrière le collectif "Stop Hate for Profit", on retrouve plusieurs organisations comme l'Anti Defamation League, association de lutte contre l'antisémitisme, ou la NAACP, la principale organisation de défense des droits des noirs aux Etats-Unis.

"J'utilise Instagram et Facebook, mais je veux que ce soit une force pour le bien — pas pour la haine, la violence et la désinformation", écrit Leonardo DiCaprio sur Instagram. "Ce devrait être l'occasion pour Facebook de travailler avec ces organisations et la communauté au sens large pour en faire une plateforme meilleure et plus sûre pour tous. Veuillez vous joindre à moi et ne pas publier pendant 24 heures ce mercredi 16 septembre."

Cette action fait suite au boycott publicitaire auquel ont participé plusieurs grandes entreprises — dont Disney, McDonald's et Walmart — cet été.

Facebook a depuis pris plusieurs mesures, annonçant notamment en août qu'il allait interdire les "discours de haine implicites" et les blackfaces, ou encore en supprimant de nombreuses pages qu'il qualifie comme présentant des "risques importants pour la sécurité publique", car proches de la mouvance complotiste QAnon ou anarchistes. Des mesures qui n'ont pas permis de mettre fin aux critiques.

A lire aussi — Pourquoi Facebook va payer des dizaines de milliers d'utilisateurs pour qu'ils quittent le réseau social

Découvrir plus d'articles sur :