Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Pokémon Go essaie de faire revenir ses joueurs pour Halloween — mais sa solution n'est vraiment pas à la hauteur

Pokémon Go essaie de faire revenir ses joueurs pour Halloween — mais sa solution n'est vraiment pas à la hauteur
© Capture d'écran de la vidéo promo de Pokémon Go ©Niantic

Alors qu'elle s'essouffle depuis deux mois, l'application Pokémon Go veut profiter d'Halloween pour reconquérir ses fans.

Dans une bande-annonce mise en ligne dimanche 24 octobre, l'éditeur de jeux vidéo Niantic annonce le lancement d'une mise à jour "effrayante" de son application en réalité augmentée.

De mercredi 26 octobre à mardi 1er novembre, les dresseurs en ligne pourront jouer à la version "Halloween" de Pokémon Go.

Loin d'être révolutionnaire, cette mise à jour offre des "bonus" aux joueurs qui accepteront de revenir.

Comme l'annonce ce trailer, il sera possible de capturer plus de "Pokémon effrayants", qui apparaîtront plus souvent dans le radar des joueurs. Sauf que les Pokémon en question (en particuliers les Nosferapti, Nosferalto et Soporifik) sont déjà très courants à l'heure actuelle.

Pas de trace en revanche de Pokémon légendaires comme Mew et Mewtwo, qui suscitent pourtant de nombreuses interrogations et de la fascination à ce jour.

Les autres changements concernent la multiplication des récompenses (six bonbons au lieu de trois pour un Pokémon capturé) et donc la possibilité de gagner des niveaux un peu plus rapidement qu'en temps normal.

Une chute de l'engouement

Lors de son lancement officiel en juillet, l'appli Pokémon Go avait battu les records du nombre de téléchargements le plus élevé pour une app en une semaine, se hissant naturellement en haut de l'App store en France et aux Etats-Unis.

Depuis, son rang a bien changé. Dans l'App store français, Pokémon Go est en 47e place à la date du 25 octobre 2016 — dans le classement général —, et à la 67e place outre-Atlantique, comme le rapporte Capital. Même constat pour le classement sur Androïd.

Sur le site de mesure des applications App Annie, on voit clairement ce déclassement s'opérer à partir de septembre 2016, en France (bleu) et aux Etats-Unis (rouge).

Classement dans les appli les plus téléchargées sur Androïd de début juillet à fin octobre 2016.  App Annie
Classement dans les appli les plus téléchargées sur iOS de début juillet à fin octobre 2016.  App Annie

Même constat du côté de l'engouement global en ligne autour du jeu. Comme on le voit sur Google Trends, le niveau "d'intérêt" autour de ce sujet était au plus haut à sa sortie en janvier, puis a fortement diminué pour se rapprocher de 0 à partir du mois de septembre.

Selon nos confrères de Business Insider US, l'une des raisons à ce phénomène est à imputer directement à Niantic. Les mises à jours effectuées par l'éditeur de jeux vidéo depuis le lancement du jeu début juillet restent anecdotiques. Et la disparition du radar à Pokémon — qui permettait de savoir si on s'approchait où s'éloignait d'une bestiole virtuelle — a agacé de nombreux joueurs.

"Est-ce que vous aussi vous êtes juste tristes?"

Un utilisateur du forum Reddit a posté hier une capture d'écran dans la rubrique dédiée à Pokémon Go, intitulée : "Regardez ce que vous avez fait, Niantic, cette rubrique est la plus depressive de tout Reddit."

Capture d'écran Reddit

Sur l'image, on voit différents sujets de conversations comme "on en est au point où quelqu'un devrait racheter Niantic et faire de Pokémon le jeu dont on rêvait tous" ou "est-ce que vous aussi vous êtes juste tristes?".

Les joueurs reprochent principalement à Niantic d'avoir annoncé des fonctionnalités très attendues — comme la possibilité de combattre d'autres dresseurs, échanger des Pokémon ou pouvoir chater avec eux — et de ne les avoir toujours pas mises en place après quatre mois d'attente.

Découvrir plus d'articles sur :