Publicité

Pornhub a supprimé plus de la moitié des vidéos sur sa plateforme

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Le géant du porno, Pornhub, a supprimé plus de 60% de son contenu après avoir changé sa politique d'utilisation. © wuestenigel/Foter
Publicité

La semaine dernière, Pornhub a annoncé changer radicalement les règles de sa plateforme. Afin de lutter contre la publication de contenus illégaux, seuls les utilisateurs vérifiés sont désormais autorisés à poster des vidéos sur le site. Mais le géant du porno est allé plus loin en supprimant ce weekend toutes les vidéos précédemment publiées par des comptes non vérifiés, comme l'a rapporté le média américain Vice. Cela représente des millions de contenus en ligne, un geste fort de la part de la plateforme, qui est sous le feu des critiques depuis plusieurs jours.

Suite à un article du New York Times accusant Pornhub de diffuser des vidéos pédopornographiques et de viol, MasterCard et Visa ont interdit les paiements avec leur carte bancaire sur la plateforme vendredi 11 décembre. Après avoir changé sa politique d'utilisation, Pornhub semble désormais vouloir prouver sa bonne foi. Selon Vice, environ 13,5 millions de vidéos étaient hébergées sur le site dimanche 13 décembre. À 9 heures, lundi matin (heure de New York), la barre de recherche n'affichait plus que 4,7 millions de vidéos.

La plateforme a ainsi supprimé plus de 60 % de son contenu en quelques secondes. Le nombre de vidéos en ligne est ensuite remonté à 7,2 millions dans la journée, note Vice.

À lire aussi — Visa et Mastercard interdisent les paiements sur Pornhub avec leurs cartes bancaires

Certaines des vidéos retirées dimanche pourraient donc être republiées, une fois leur contenu et leur auteur passés en revue et approuvés par Pornhub. La société a indiqué que le nouveau processus de vérification des utilisateurs débutera en 2021.

Pornhub, un modèle de modération pour les réseaux sociaux ?

Jusqu'alors, n'importe qui pouvait importer et publier une vidéo sur le site pornographique en créant un compte, comme sur n'importe quel réseau social. C'est désormais de l'histoire ancienne, et la plateforme tient à le montrer.

"Le moindre contenu sur Pornhub a été publié par des utilisateurs vérifiés, une exigence que des plateformes comme Facebook, Instagram, TikTok, YouTube, Snapchat et Twitter n'ont pas encore mise en place", a indiqué la société dans un communiqué.

Le géant du porno est allé plus loin dans la comparaison, rappelant qu'au cours des trois dernières années, Facebook avait signalé 84 millions de contenus d'abus sexuels sur des enfants, contre seulement 118 sur Pornhub.

"C'est encore 118 de trop, c'est pourquoi nous nous engageons à prendre toutes les mesures nécessaires", insiste la plateforme. Le message est clair : Pornhub a retenu la leçon, et semble maintenant vouloir servir d'exemple en terme de modération.

À lire aussi — Pornhub change ses règles après avoir été accusé d'héberger des contenus pédopornographiques

Découvrir plus d'articles sur :