Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Pourquoi acheter un vélo neuf relève du parcours du combattant

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Pourquoi acheter un vélo neuf relève du parcours du combattant
Sept millions de vélos neufs ont été vendus en France en 2020. © Unsplash/Murillo de Paula

Les Français de plus en plus accro à la petite reine ? Sept millions de vélos neufs ont été vendus en France en 2020. Si ce chiffre ne vous parle pas, sachez qu'il a doublé par rapport à l'année précédente. Et ce ne serait qu'un début : les ventes devraient ainsi atteindre 10 millions cette année, et même 17 millions d'ici 2030 selon les chiffres de BFM. Cette explosion des ventes pourrait être une bonne nouvelle pour les fabricants de cycles français, mais la situation est plus compliquée qu'il n'y parait. Acheter un vélo ressemble en ce moment à un véritable parcours du combattant.

La demande de vélos neufs a tellement augmenté ces derniers mois en France que les commandes sont impossibles à honorer dans des délais raisonnables pour les clients. Ils doivent donc s'armer de patience. Le problème vient de l'approvisionnement en pièces détachées. "95% des composants viennent d'Asie et après le confinement du printemps 2020, la demande a dépassé l'offre", explique Albin Warin, Directeur Europe de Leon Cycle, une entreprise installée à Shangai. Contrairement au Américains qui avaient passé de grosses commandes pour 2020, les Français étaient de leur côté plus réservés sur les quantités au moment de commencer l'année. Leur volume prévu de commandes n'a donc pas tenu longtemps face à l'explosion de la demande.

À lire aussi — Decathlon va proposer la location de vélo à partir de 15 euros par mois et sans engagement

Entre 6 et 15 mois pour recevoir les pièces détachées pour les vélos

Depuis maintenant presque un an, les usines produisant les pièces détachées des marques de vélo les plus importantes, comme Shimano ou Schwalbe par exemple, tournent à plein régime, mais elles n'arrivent néanmoins pas à faire face à la demande. Une situation qui a encore empiré dans l'Hexagone quand le gouvernement a décidé de proposer le "Coup de Pouce Vélo", proposant une prise en charge jusqu'à 50 euros des réparations des montures les plus anciennes, et faisant drastiquement augmenté la demande en composants.

Les fabricants de vélo attendraient ainsi entre 6 et 15 mois pour recevoir les pièces détachées manquantes : selles, pédaliers, roues, cadres, fourches, etc. Chez 2Feel, un fabricant français de cycle, 80% de la production prévue jusqu'au mois de septembre à d'ores et déjà été vendue. Autre problème, plus les industriels sont petits, plus c'est compliqué comme le confirme Albin Warin : "Les usines prennent en priorité les marques importantes ou les commandes en très grosse quantité (...)".

Une hausse des prix des vélos neufs à venir

Outre les délais d'attente, une autre difficulté arrive pour les consommateurs : la hausse des prix, déjà en cours, des vélos neufs à vendre. Le prix des composants les plus demandés auraient déjà augmenté jusqu'à 30%. Et d'autres pièces plus techniques, encore davantage. Un autre facteur joue sur les prix actuellement, une pénurie de conteneurs en Chine, qui accroit les prix du transport. Contactée par BFM, l'enseigne Decathlon n'a pas souhaité commenter une hausse potentielle de ses prix en magasin. D'autres fabricants, plus petits, prévoient déjà des augmentations de tarifs dès le printemps.

La situation actuelle ne semble pas pouvoir s'améliorer rapidement et devrait durer au moins jusqu'en 2022. Les fournisseurs de pièces détachées ne pouvant pas produire plus, et la demande étant toujours plus forte, la pénurie de vélo a encore de beaux jours devant elle.

À lire aussi — Monoprix va déployer des 'stations-service' pour vélos devant ses magasins en centre-ville

Découvrir plus d'articles sur :