Pourquoi ce Britannique richissime doit démolir son château à 50 millions d'euros à Grasse

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


© VALERY HACHE/AFP/Getty Images

Un promoteur britannique millionnaire a reçu l'ordre de démolir son vaste château de 64 millions de dollars (53 millions d'euros environ) d'ici juin 2022. Le promoteur s'est engagé dans une bataille juridique de plusieurs années pour conserver la propriété, qui, selon le tribunal, a été construite illégalement et a ignoré les lois de zonage. Le château, qui peut recevoir jusqu'à 36 personnes, aurait accueilli des fêtes massives et bruyantes qui ont suscité des plaintes de la part des voisins.

Le promoteur immobilier britannique millionnaire Patrick Diter et sa femme Monica voulaient acheter une villa en Toscane. Au lieu de cela, le couple a fini par construire sa propre villa tentaculaire de 64 millions de dollars (53 millions d'euros environ) à Grasse, dans le sud de la France, rapportait Paris Match en 2017. Ce manoir de 3 000 mètres carrés environ, surnommé "Château Diter", comprend 18 suites, deux héliports, une piscine et des jardins bien entretenus. Mais il n'est peut-être pas prêt de disparaître.

À lire aussi — Cette maison de moins de 2 m de large est à vendre pour 1 million d'euros à Londres

La plus haute cour de justice française a confirmé une décision de 2019 selon laquelle le Château Diter a été construit illégalement et a ordonné à Patrick Diter de le démolir dans les 18 mois, rapporte la newsletter Airmail. Le tribunal aurait également infligé une amende de 550 000 dollars (457 000 euros environ) à Patrick Diter et lui aurait annoncé qu'il lui serait facturé 600 dollars (498 euros environ) supplémentaires par jour si le château n'était pas détruit d'ici juin 2022.

Patrick Diter se bat depuis des années pour maintenir sa somptueuse propriété en bon état — et les amendes s'accumulent. En mars 2019, la cour d'appel d'Aix-en-Provence a statué que le château avait été construit sans autorisation dans une zone forestière protégée, rapportait alors The Guardian. Le tribunal a ordonné à Patrick Diter de le détruire dans les 18 mois ou de payer une amende de 226 000 dollars (188 000 euros environ) ainsi qu'un supplément de 565 dollars (469 euros environ) par jour pour chaque jour où la maison restait debout après la date limite.

Patrick Diter a admis avoir oublié de demander un permis de construire pour le château

Mais près de deux ans plus tard, le promoteur britannique n'est toujours pas prêt à concéder sa défaite. "Cette décision n'est pas l'épilogue de cette affaire", a déclaré l'avocat de Patrick Diter, Philippe Soussi, selon Airmail. "L'idée même de démolir le château Diter, qui est un chef-d'œuvre architectural, est inimaginable et insensée. Nous allons nous battre pour éviter cela".

Philippe Soussi a "laissé entendre" que lui et Patrick Diter porteraient l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme, selon Airmail.

"C'est ridicule", a déclaré Paul Euzière, conseiller municipal de Grasse, sur Airmail. "Personne n'a violé les droits de l'homme de Patrick Diter. Ses droits ont été pris en compte à chaque étape de ce parcours juridique."

Patrick Diter a construit ce château entre 2000 et 2011, selon Le Monde. En 2009, un groupe de voisins l'a poursuivi en justice, affirmant que "la frénésie de construction devait cesser", selon le Daily Mail. Les voisins se sont plaints du bruit dans le château au fil des ans et ont reçu une fois environ 50 000 dollars (41 000 euros environ) de dommages et intérêts après que le manoir a été loué pour des productions cinématographiques et des mariages.

Un système de sonorisation de 132 haut-parleurs

Les fêtes au château ont parfois attiré 2 000 invités qui allaient et venaient en voiture et en hélicoptère, selon Le Monde. La propriété serait équipée d'un système de sonorisation de 132 haut-parleurs répartis sur l'ensemble du domaine.

Lors des audiences de 2016 et 2017, Patrick Diter a admis avoir oublié de demander un permis de construire pour le château et ignoré les injonctions d'arrêter la construction, selon Le Monde. Patrick Diter et sa femme vivraient dans la villa, mais ils l'ont également louée en tant qu'hôtel boutique, ce qui a valu à la villa de figurer dans les "Boutique Hotel Awards".

Ce château opulent peut accueillir jusqu'à 36 personnes et dispose de plusieurs salons, d'une bibliothèque, d'une cheminée du XVe siècle, d'une cave avec une salle de dégustation de vin et d'une cuisine qui donne sur le jardin italien.

Patrick Diter et son avocat n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires d'Insider à ce sujet.

Version originale : Katie Warren/Insider

À lire aussi — Voici un aperçu des somptueuses propriétés immobilières de Jeff Bezos aux États-Unis

Découvrir plus d'articles sur :