Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Pourquoi ces 6 magasins Mr Bricolage risquent de disparaître

Pourquoi ces 6 magasins Mr Bricolage risquent de disparaître
© Enseigne du magasin de bricolage "Monsieur Bricolage" - Photo by Gouhoury/ANDBZ/ABACAPRESS.COM Economie Economy Logo sigle Logo France Frankreich | BRAND20171129_457 France

Mr Bricolage avance vers une sortie de crise, mais cela ne se fera pas sans casse sociale. Le groupe a fait un point d'étape mardi 31 décembre 2019 sur le plan de cession de ses magasins intégrés : 59 magasins sur 65 ont été repris, majoritairement par des adhérents du réseau Mr Bricolage, permettant ainsi de sauvegarder 1 019 emplois. C'est par contre la douche froide pour les six magasins restants : si aucune solution n'est trouvée d'ici le mois de juin 2020, ils fermeront leurs portes. 170 emplois seraient menacés à terme selon France Info. Il s'agit des magasins de Mazaud/Brive La Gaillarde (19), Orléans (45), Longwy/Lexy (54), Allonne/Beauvais (60), Montereau Fault Yvonne (77) et La Roche Sur Yon (85).

Le directeur général de Mr Bricolage, Christophe Mitsou, a confié qu'il restait néanmoins optimiste : "nous avons un réseau de plus de 700 points de vente en France, ça nous offre des possibilités de reclassement qui sont importantes [...]". Le groupe a enregistré en 2018 une perte nette de 137 millions d'euros. Mr Bricolage avait annoncé fin 2018 souhaiter se défaire de ses magasins intégrés (lui en appartenant en propre) les plus déficitaires. L'objectif de l'enseigne serait à terme de n'avoir plus que des magasins franchisés. "Modernisé, assaini financièrement, recentré sur ses atouts" Mr Bricolage assure vouloir poursuivre "son ambition de devenir le leader de la proximité sur son marché", indique Christophe Mitsou selon Capital.

Un marché du bricolage en progression de +0,4% mais sous tension

Le marché du bricolage se porte plutôt bien avec un chiffre d'affaires de 26 milliards d'euros en 2018 pour une croissance affichée à 0,4%. Il reste néanmoins très concurrentiel. Même si les grandes surfaces représentaient encore 76% du chiffre d'affaires en 2018, le e-commerce se développe rapidement avec une croissance affichée à 18% pour une part de marché de 4%. La réussite du site ManoMano, plateforme de vente en ligne d'outils de bricolage et de jardinage, qui a levé 110 millions d'euros au 1er semestre 2019 en un un bon exemple.

Mr Bricolage était en 4ème position du marché avec 7% de parts de marché, loin derrière le groupe Adeo (Leroy Merlin, Weldom, Bricoman) et ses 46%. Le groupe Kingfisher (Castorama, Brico Dépôt) est en seconde position à 29% et l'enseigne Bricomarché à 9%. Tout n'est pourtant pas rose dans le secteur. Kingfisher, numéro deux en France, avait notamment annoncé un projet de fermeture de 11 magasins dans l'Hexagone d'ici fin 2020.

Découvrir plus d'articles sur :