Publicité

Pourquoi Donald Trump déteste les cryptomonnaies, une 'future catastrophe'

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Pourquoi Donald Trump déteste les cryptomonnaies, une 'future catastrophe'
L'ancien président des États-Unis Donald Trump. © Jabin Botsford/The Washington Post via Getty Images
Publicité

Donald Trump a décrit les cryptomonnaies comme une catastrophe à venir, et s'en est pris à elles pour avoir nui au dollar. "J'aime la monnaie des États-Unis", a déclaré l'ancien président américain mardi 31 août à Stuart Varney de Fox Business, lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait des cryptomonnaies. "Je pense que les autres sont potentiellement un désastre en attente."

Donald Trump a jeté le doute sur les actifs numériques, et a déclaré que les gens aux États-Unis "devraient être investis dans notre monnaie". "Ils peuvent être faux. Qui sait ce qu'ils sont ?" a-t-il déclaré lors de l'interview. "Ils sont certainement quelque chose dont les gens ne savent pas grand-chose. Je n'en ai pas été un grand fan."

À lire aussi — Deux frère et sœur de 14 et 9 ans gagneraient plus de 30 000 $ par mois en minant des bitcoins

>> Investissez dans les cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum…) grâce à la plateforme d’achat de vente en ligne Coinhouse

Les partisans du bitcoin, entre autres, ont suggéré que les cryptomonnaies pourraient constituer une menace pour le dollar américain en tant que monnaie de réserve et par leur utilisation dans les transactions, comme pour le commerce, et dans les transferts de fonds.

Selon lui, le bitcoin ressemblerait à une escroquerie

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump critique publiquement les cryptomonnaies. En juin, il avait déclaré à l'émission Varney sur Fox que le bitcoin ressemblait à une escroquerie et a suggéré que cet actif soit davantage réglementé.

Le prix du bitcoin a chuté de 25% par rapport à son niveau record de plus de 64 000 dollars, pour atteindre environ 47 500 dollars mercredi 1er septembre. Néanmoins, il est en hausse de 64% depuis le début de l'année. En comparaison, l'indice du dollar a peu changé.

Les régulateurs et les législateurs américains ont intensifié leur attention sur les cryptomonnaies au cours des derniers mois, alors que les actifs très volatils gagnent en popularité parmi les investisseurs particuliers. Avant que Twitter ne suspende définitivement le compte de l'ancien président américain, il avait déjà critiqué les cryptomonnaies en 2019. "Je ne suis pas un fan du bitcoin et des autres cryptomonnaies, qui ne sont pas de l'argent, et dont la valeur est très volatile et basée sur du vent", avait-il déclaré à l'époque.

Bien que Donald Trump ne soit pas très porté sur les cryptomonnaies, un groupe de ses partisans a lancé un jeton numérique en réaction à sa défaite à l'élection de novembre 2020. Magacoin, la cryptomonnaie pro-Trump, a reçu plus de 1 000 inscriptions depuis son lancement, en juillet.

L'administration du président Joe Biden a reconnu l'essor de la cryptomonnaie, contrairement à Donald Trump. Gary Gensler, nommé par Joe Biden à la présidence de la Securities and Exchange Commission (SEC, le "gendarme" des marchés financiers américains, ndlt), a déclaré que les plateformes d'échange de cryptomonnaies étaient devenues si importantes qu'elles devaient embrasser la réglementation ou risquer de perdre la confiance du public. "Il y a beaucoup de plateformes en activité aujourd'hui qui feraient mieux de s'engager", a notamment déclaré Gary Gensler dans une interview au Financial Times publiée mercredi 1er septembre.

Version originale : Shalini Nagarajan/Markets Insider

À lire aussi — Les piratages et fraudes à la cryptomonnaie atteignent déjà un niveau record en 2021

Découvrir plus d'articles sur :