Pourquoi la NASA a manqué de combinaisons pour la première sortie dans l'espace 100% féminine de l'histoire

L'astronaute de la NASA Christina Koch. REUTERS/Shamil Zhumato

Au début du mois, la NASA avait annoncé en grande pompe que la première sortie dans l'espace 100% féminine de l'histoire aurait lieu ce vendredi 29 mars 2019. Les astronautes américaines Christina Koch et Anne McClain étaient censées s'aventurer en tandem en dehors de la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission de maintenance qui consiste à remplacer des batteries sur l'un des panneaux solaires de l'ISS. Les binômes d'astronautes étaient jusqu'alors composés soit de deux hommes, soit d'un homme et d'une femme. Finalement, cette première sortie extravéhiculaire 100% féminine n'aura pas lieu ce vendredi, en raison d'un manque de combinaisons spatiales à la bonne taille à bord de l'ISS, rapporte le site Science Alert. L'Américaine Christina Koch effectuera ainsi cette mission de maintenance avec l'astronaute Nick Hague.

Dans son communiqué, l'agence spatiale américaine explique ce changement de dernière minute : "après avoir consulté Anne McClain et Nick Hague à la suite de la première sortie extravéhiculaire, les gestionnaires de la mission ont décidé d'ajuster les affectations, en partie en raison de la disponibilité des combinaisons spatiales sur la station. Anne McClain a appris au cours de sa première sortie dans l'espace qu'un torse de taille moyenne — essentiellement la partie supérieure dure du torse de la combinaison spatiale — lui allait le mieux. Un seul torse de taille moyenne peut être préparé d'ici vendredi 29 mars, Christina Koch le portera donc."

Une combinaison spatiale se compose de différentes parties à assembler pour s'adapter à la morphologie des astronautes. Le vestiaire de l'ISS comprend deux parties supérieures de combinaisons pour chacune des trois tailles disponibles — moyen, grand et très grand. Mais l'une de ces pièces en tailles M n'est pas prête à être portée immédiatement, elle nécessite douze heures de travail. "Nous faisons de notre mieux pour anticiper les tailles de combinaisons dont aura besoin chaque astronaute, en fonction de la taille avec laquelle il s'est entraîné", a répondu Brandi Dean, porte-parole de la NASA cité par l'AFP. "Mais la taille peut évoluer quand ils sont en orbite, en raison des changements que la vie en micropesanteur peut provoquer dans le corps".

En effet, vivre dans l'espace peut avoir de nombreuses conséquences sur le corps humain, comme l'avait expliqué l'astronaute français Thomas Pesquet lors de sa mission sur l'ISS en 2016-2017 : phénomène d'atrophie musculaire, possible dégradation de la vue, détassement de la colonne vertébrale (ce qui fait qu'on peut un peu grandir...) etc.

Sur Twitter, plusieurs internautes ont estimé que cette justification de la NASA était ridicule. Une internaute s'est ainsi exclamé : "J'adore l'ironie du fait que les femmes n'ont jamais fait de sorties dans l'espace ensemble auparavant et qu'il n'y a pas assez de combinaisons spatiales pour que la sortie dans l'espace puisse avoir lieu. Quelle blague !"

Science Alert rapporte toutefois que la NASA n'a tout simplement pas un vestiaire de combinaisons spatiales très fourni. En 2017, l'agence spatiale américaine a publié un audit des combinaisons spatiales utilisées sur l'ISS, qui montrait que les équipements commençaient à se faire vieux et qu'ils ne pourraient peut-être pas durer jusqu'à 2024, date à laquelle le programme de l'ISS devrait prendre fin tel qu'on le connaît aujourd'hui. "Sur les 11 combinaisons restantes et fonctionnelles, quatre sont à bord de l'ISS et les sept autres sont sur Terre à des stades différentes de rénovation et d'entretien", selon l'audit.

La sortie extravéhiculaire du 29 mars prochain, qui devrait durer environ 6 heures et demi, sera diffusée en direct sur la chaîne de la NASA à partir de 13h20, heure française. Il s'agira de la 215e sortie dans l'espace de l'histoire de l'ISS.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vous avez un projet pour la Station spatiale internationale ? Thomas Pesquet lance un concours auprès des étudiants pour que les idées soient testées à bord

VIDEO: Apple devrait présenter 3 nouveaux iPhones dans quelques semaines — voici ce que l'on sait