Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Pourquoi le lancement de SpaceX pour la NASA est si important pour la société d'Elon Musk et les États-Unis

Pourquoi le lancement de SpaceX pour la NASA est si important pour la société d'Elon Musk et les États-Unis
Les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley dans leur combinaison spatiale lors d'une répétition générale, en vue de la mission Demo-2 de la NASA et de SpaceX en direction de la Station spatiale internationale (ISS). © SpaceX via Twitter

La dernière fois que les États-Unis ont lancé des humains dans l'espace depuis le sol américain, c'était en 2011, lorsque la dernière navette spatiale a effectué son dernier voyage en orbite. Depuis lors, la NASA s'est appuyée sur les vaisseaux russes Soyouz pour transporter ses astronautes vers et depuis la Station spatiale internationale (ISS). Cette solution est devenue de plus en plus coûteuse et a limité l'accès des États-Unis à la station.

Tout cela pourrait changer samedi 30 mai 2020. Si la météo, le matériel et d'autres facteurs coopèrent, le vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX, construit avec des fonds de la NASA, lancera les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley vers l'ISS dans le cadre d'une mission appelée "Demo-2". Le lancement était initialement prévu pour mercredi après-midi, mais il a été annulé 17 minutes avant le décollage en raison de mauvaises conditions météorologiques — plus précisément, la présence d'épais nuages appelés cumulonimbus et un champ électrique qui pouvait déclencher des éclairs.

Un vol réussi ressusciterait la capacité des États-Unis à lancer des humains dans l'espace. Il marquerait également la première mission de SpaceX avec des passagers dans les 18 ans d'histoire de la société. "C'est l'aboutissement d'un rêve", a déclaré Elon Musk, DG de SpaceX, à l'émission "CBS This Morning" quelques heures avant le lancement de mercredi. "C'est un rêve qui se réalise. En fait, cela semble surréaliste. Si vous m'aviez demandé au lancement de SpaceX si cela allait se produire, j'aurais dit : "1% de chance, 0,1% de chance".

Le vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX et la fusée Falcon 9 au Centre spatial Kennedy de la NASA à Cap Canaveral, en Floride.  Ben Cooper pour SpaceX

Si la mission Demo-2 est un succès, cela marquera également le premier vol commercial avec équipage jamais effectué, ouvrant une nouvelle ère d'exploration spatiale.

A lire aussi — Voici 6 façons de regarder en ligne le premier vol habité lancé par SpaceX

'Des astronautes américains sur des fusées américaines depuis le sol américain'

Doug Hurley et Bob Behnken. Kim Shiflett/NASA

La Russie a utilisé son monopole sur les vols spatiaux pour faire payer de plus en plus cher le billet aller-retour de chaque astronaute de la NASA. Le coût est passé d'environ 21 millions de dollars en 2008 (avant le retrait de la navette spatiale américaine) à plus de 90 millions de dollars par siège pour un vol prévu en octobre.

Un siège à bord de la Crew Dragon de SpaceX devrait quant à lui coûter 55 millions de dollars, selon l'inspecteur général de la NASA. C'est pourquoi la NASA a commencé à financer SpaceX et son concurrent, Boeing, pour développer des engins spatiaux prêts pour l'homme en 2010. Cet effort, appelé "Commercial Crew Program", a dépassé de trois ans son échéance initiale.

Le fait de disposer d'un vaisseau spatial et d'un système de lancement aux États-Unis permettrait à la NASA d'avoir un meilleur accès à l'ISS. Alors que le Soyouz ne peut transporter que trois personnes à la fois, la Crew Dragon peut en accueillir sept.

Doug Hurley et Bob Behnken se sont exercés à une simulation complète de lancement et d'amarrage du vaisseau spatial Crew Dragon dans le simulateur de vol de SpaceX le 19 mars 2020. SpaceX

Lorsque la NASA pourra envoyer plus d'astronautes à moindre coût, elle pourra également utiliser l'environnement de microgravité de l'ISS pour mener davantage d'expériences scientifiques — en pharmacie, en science des matériaux, en astronomie, en médecine, etc.

"La Station spatiale internationale représente une capacité essentielle pour les États-Unis d'Amérique. Il est également essentiel d'y avoir accès", a déclaré Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, lors d'un briefing télévisé le 1er mai. "Nous avançons très rapidement dans ce programme, qui est si important pour notre nation et, en fait, pour le monde entier". Il a ajouté : "nous allons lancer des astronautes américains sur des fusées américaines depuis le sol américain."

A lire aussi — Voici comment se sont préparés les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley pour leur vol avec SpaceX

La mission Demo-2 rapproche SpaceX de la Lune et de Mars

Une illustration d'artiste montrant des astronautes et les habitats humains sur Mars. JPL/NASA

SpaceX a de grands projets. Elon Musk rêve de faire voler des gens autour de la Lune et de se poser plus tard sur la surface lunaire, puis d'établir des villes martiennes et de mettre un million de colons sur la planète rouge. A la pointe des vols commerciaux, SpaceX prévoit également de faire voler des touristes de l'espace. En février, la société a annoncé qu'elle avait vendu quatre sièges par l'intermédiaire d'une société de tourisme spatial appelée Space Adventures. Puis en mars, il a été annoncé qu'Axiom Space — dirigée en partie par un ancien responsable de mission de l'ISS à la NASA — avait également signé un accord avec SpaceX.

Même Tom Cruise a l'intention de voler à bord de la Crew Dragon afin de pouvoir tourner un nouveau film d'action sur l'ISS.

La NASA partage certaines des ambitions d'Elon Musk (renvoyer les humains sur la Lune et, éventuellement, sur Mars) mais il y a beaucoup d'étapes à franchir. L'envoi d'astronautes sur l'ISS à bord de la Crew Dragon est la première grande étape.

Mais la mission ne sera pas considérée comme un succès tant que les astronautes Doug Hurley et Bob Behnken ne seront pas de retour sur Terre. "Nous allons rester sur notre faim jusqu'au retour de Bob et Doug", a déclaré Kathy Lueders, qui gère le programme des équipages commerciaux pour la NASA, lors d'un briefing vendredi. "Nos équipes étudient et pensent à tous les risques qui existent", a-t-elle ajouté.

Version originale : Morgan McFall-Johnsen et Dave Mosher/Business Insider

A lire aussi — Les astronautes de la mission spatiale de SpaceX auraient une chance sur 276 de succomber lors du vol

Découvrir plus d'articles sur :