Les astronautes de la NASA portent des combinaisons blanches, car le blanc est la couleur qui reflète le mieux la lumière du soleil dans l'espace et les protège des rayons de soleil cancérigènes. D'autres agences spatiales, dont celles de la Russie et de la Chine, utilisent le blanc pour la même raison. Au moment du lancement et de l’atterrissage, les astronautes portent plutôt de l'orange, car sa couleur vive leur permet d'être repérés et secourus plus facilement en cas d'urgence. Voici une transcription de la vidéo.

Narrateur : Qu'ont en commun Neil Armstrong, Ed White et les astronautes actuels de la Station spatiale Internationale (ISS) ? Ils ont tous porté une combinaison spatiale blanche. Et ils ne sont pas les seuls. Au-delà de la NASA, les programmes spatiaux dans des pays comme la Russie et la Chine utilisent également des combinaisons blanches. Pas de couleurs du drapeau russe ou de l'emblématique jaune et rouge de la Chine, juste du blanc. Que du blanc. Cette couleur basique a sauvé d'innombrables vies d'astronautes. La NASA n'a pas toujours utilisé des combinaisons blanches. Lors du tout premier vol spatial habité, le programme Mercury, les astronautes portaient des combinaisons argentées, mais aucun d’eux n'a vraiment exploré l’espace. Et c'est essentiel parce qu'à l'extérieur du vaisseau, les combinaisons spatiales doivent être très réfléchissantes. Et la meilleure couleur pour ça n'est pas l'argent, mais le blanc.

Cathleen Lewis : Le blanc est la couleur qui reflète le plus efficacement le rayonnement cosmique.

Narrateur : Ici sur Terre, notre atmosphère nous protège contre 77% du rayonnement solaire. Mais les astronautes dans l'espace n'ont pas ce bouclier naturel, ce qui les rend vulnérables aux températures étouffantes, aux insolations violentes et même au développement de cellules cancéreuses. Pour lutter contre cela, ils portent donc des combinaisons blanches qui reflètent les radiations nocives du soleil. C'est exactement comme la peinture d'un mur blanc qui maintient la température de la pièce plus froide qu'une couleur foncée, car les peintures plus claires absorbent 35% moins de chaleur.

Cathleen Lewis : C'est la couleur idéale pour protéger les astronautes. Si vous avez l'intention de sortir dans l'espace, ce caractère réfléchissant est un impératif.

Narrateur : Mais ces combinaisons blanches ne sont pas les seuls habits dans le placard d'un astronaute. Lorsque les astronautes de la NASA décollent vers l'espace ou retournent à la maison, ils portent une combinaison orange vif semblable aux gilets de sécurité que portent les pilotes de la Force aérienne, et ce, pour des raisons semblables. Cette couleur orange vif se distingue sur l'océan et le ciel bleu, elle est parfaite pour attirer l'attention. Ainsi, si un problème arrive à l'atterrissage et que les astronautes doivent abandonner le navire, ils sont facilement localisables par les équipes de sauvetage. C'est pour cette raison que la couleur orange a été choisie pour des missions, tel que le programme Vostok de la Russie ou les missions de lancement et d'atterrissage actuelles de l'ISS.

Cela dit, les temps changent. De nos jours, nous disposons de moyens bien plus sophistiqués pour localiser les astronautes qui ont besoin d'être secourus, comme les traqueurs GPS et les transpondeurs. Les agences spatiales ont maintenant plus de liberté pour faire preuve de créativité dans le choix des couleurs. La NASA et d'autres organismes commencent déjà à utiliser d'autres couleurs comme le bleu foncé ou le jaune moutarde. Et à l'avenir, les combinaisons pourraient être très différentes, du fait que la NASA se dirige vers Mars. Il s'agira de la mission spatiale habitée la plus longue à ce jour, qui durera jusqu'à trois ans, du début à la fin. Pendant ce temps, les astronautes pourraient souffrir d'ennui ou de dépression. Des combinaisons spatiales colorées pourraient alors être utiles.

Cathleen Lewis : Il faudrait peut-être avoir une gamme de couleurs ou même des doublures interchangeables pour les combinaisons afin d'éviter les soucis de monotonie. C'est une préoccupation très profonde. Il s’agit de gens qui ont un emploi très stressant, qui se trouvent dans un espace très petit et confiné, et c'est un espace très monotone.

Narrateur : Imaginez une combinaison spatiale arc-en-ciel pour une nouvelle ère d'exploration.

Produit par Shira Polan and Clancy Morgan

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Elon Musk: 'On veut une nouvelle course à l'espace — les courses à l'espace sont passionnantes'