Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les nouveaux produits d'Amazon montrent pourquoi c'est la plus redoutable des entreprises tech

Les nouveaux produits d'Amazon montrent pourquoi c'est la plus redoutable des entreprises tech
© Matt Weinberger/Business Insider

Mercredi 27 septembre, en à peine une heure, Amazon a inondé le marché avec quatre nouveaux gadgets intelligents intégrant Alexa ainsi qu'une multitude de nouveaux accessoires.

C'est un signe du redoutable rythme imposé par Amazon: cette année, Amazon a lancé son Echo Look (une caméra contrôlée par la voix) et son Echo Show (une tablette/enceinte connectée), tous deux constituant de nouvelles catégories de produit pour l'entreprise.

La question que tout le monde se pose est: est-ce que ça va marcher?

Est-ce que quelqu'un voudra de l'Echo Spot, ce réveil de chevet, doté d'un écran et d'une caméra? Est-ce qu'il y a des clients pour Echo Buttons, ce nouvel accessoire de jeu vidéo? Et qu'en est-il de Echo Plus, cet appareil qui rend nos maisons plus intelligentes?

La réponse à ces questions devrait effrayer la concurrence d'Amazon. Parce qu'à terme, cela n'a pas d'importance.

Il faut toujours revenir à ce que le DG d'Amazon, Jeff Bezos, avait dit peu après le désastre du Fire Phone, ce smartphone censé rivaliser avec les iPhones et autres smartphones Android. Ne vous y trompez pas, des personnes y ont perdu leur job et Amazon a dû repenser son approche. Malgré cela, Bezos semblait insouciant face à toute cette affaire.

"Si vous pensez que c'est un gros échec, alors nous travaillons sur plus gros échecs encore à l'heure actuelle. Je ne plaisante pas. Et certains [de ces échecs] vont faire de Fire Phone qu'une péripétie", a-t-il déclaré, dans une interview donnée au Washington Post.

Matt Weinberger/Business Insider

Aujourd'hui, Amazon Echo et Alexa, son assistant virtuel personnel, ressemblent à des succès. Mais il est encore tôt ("Day 1," dans le jargon d'Amazon). Rien n'est joué. L'assistant de Google est un rude concurrent pour Alexa, et il pourrait très bien lui faire de l'ombre. De son côté, le tout-puissant Apple semble prêt à prendre le contrôle du marché. Mais il est également possible qu'une start-up sortie de nulle part puisse y parvenir.

Si cela venait à arriver, ne soyez pas surpris si Bezos coupe le cordon et annihile lui-même Alexa, sauvegardant la moindre technologie qui pourrait intégrer ses futurs produits, et passe rapidement à autre chose.

Nous ne sommes pas en train de dire que cela va arriver. Juste que cela peut arriver. Si Amazon ne parvient pas à se placer en tête de lice sur le marché des assistants vocaux, il passera à autre chose, de la même manière qu'il l'a fait avec ses téléphones. Après tout, l'entreprise vit de la distribution.

Amazon

Cela signifie qu'Amazon n'a rien à y perdre. Si Echo et Alexa dominent le marché, Amazon aura la part du lion. S'ils n'y parviennent pas, Amazon fera tout pour limiter la casse. Amazon peut donc se permettre de prendre des risques, placer Alexa dans des gadgets à vocation expérimentale, sans se soucier de paraître délirant, et plus globalement tenter tout et n'importe quoi afin de voir ce qui marche le mieux.

Autrement dit, aucun des concurrents d'Amzon — ni Google, Samsung ou Apple — n'ont des positions enviables. Il n'y a pas d'adversaire plus redoutable que celui dont les ressources sont illimités et qui n'a rien à perdre.

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :