Pourquoi sortir un nouvel iPhone SE à petit prix est une bonne idée pour Apple

Pourquoi sortir un nouvel iPhone SE à petit prix est une bonne idée pour Apple

L'iPhone SE exposé lors d'un événement au siège d'Apple en 2016. REUTERS/Stephen Lam

Les successeurs des iPhones XS, XS Max et XR ne sont pas les seuls nouveaux smartphones sur lesquels la société travaillerait. Le géant de la tech basé à Cupertino, en Californie, préparerait également une nouvelle version de son iPhone à petit prix, l'iPhone SE, qui sera sûrement disponible au printemps prochain, selon un nouveau article du quotidien économique japonais Nikkei Asian Review. Apple a sorti l'iPhone SE en 2016 et n'a proposé aucune nouvelle version depuis. Il proposait certaines fonctionnalités de l'iPhone 6S — qui était à l'époque le modèle d'iPhone phare d'Apple — comme son processeur A9 et la fonction Live Photos, qui anime les images prises avec l'appareil photo du téléphone.

Mais contrairement à l'iPhone 6S, l'iPhone SE ne coûtait que 489 euros et se présentait sous une forme plus compacte, qui rappelait celle de l'iPhone 5S. Aujourd'hui, Apple prévoit de relancer l'iPhone SE sous une forme qui ressemblerait davantage à celle de l'iPhone 8, qui mesure 4,7 pouces. Outre son design plus petit, cette nouvelle génération d'iPhone SE devrait avoir les mêmes composants internes que les nouveaux iPhones qui sortiront probablement la semaine prochaine, selon l'article. Il pourrait également être doté d'un écran à cristaux liquides comme l'iPhone XR, actuellement vendu à partir de 855 euros.

Ce serait une décision intelligente pour Apple car ce nouveau téléphone pourrait aider l'entreprise à regagner ses parts de marché perdues et à augmenter les ventes de nouveaux iPhone à un moment où les ventes de smartphones continuent de diminuer à l'échelle mondiale.

Voici pourquoi le lancement d'un nouvel iPhone SE pourrait être tout aussi important pour Apple que celui de son nouvel iPhone.

Cela pourrait améliorer la présence d'Apple sur les marchés émergents et l'aider à concurrencer Samsung et Huawei

Le téléphone Huawei Honor 3. Hollis Johnson/Business Insider

Lorsqu'il s'agit de cibler les consommateurs soucieux des prix, en particulier ceux des marchés émergents, Apple est désavantagé par rapport à des concurrents comme Samsung et Huawei. Car contrairement à ces deux sociétés, qui ont toutes les deux une longueur d'avance sur Apple sur le marché mondial des smartphones, Apple n'offre pas une véritable option low cost.

Huawei vend des smartphones nettement moins chers que sa ligne phare Mate sous sa marque Honor, qui propose des téléphones comme le Honor 6X et le Honor View10, que l'on peut acheter respectivement environ 180 euros et 460 euros. Samsung offre également des téléphones milieu de gamme comme ceux que l'on trouve dans sa série Galaxy A, qui coûtent entre 180 et 400 euros selon le modèle.

A lire aussi : Ce que l'on sait des 3 nouveaux iPhone attendus cette année

Apple vend l'iPhone 7 à 529 euros sur son site internet mais cela veut dire que les consommateurs qui cherchent à acheter un smartphone pour moins de 600 euros chez Apple sont limités à un appareil qui a presque trois ans.

Selon IHS Markit, une entreprise américaine d'information économique, l'accent mis par Apple sur les téléphones haut de gamme explique en partie pourquoi la marque à la pomme a perdu sa troisième place sur le marché mondial des smartphones le mois dernier. La société d'études de marché a rapporté début août que le géant chinois des smartphones Oppo avait évincé Apple du podium pour le deuxième trimestre 2019, citant comme principaux défis "l'élasticité du prix insuffisante sur ses anciens modèles" et ses "prix super-premium". Apple a également déclaré dans son dernier rapport de résultats que le chiffre d'affaires de l'iPhone avait encore une fois diminué, révélant une baisse de 12% d'une année sur l'autre.

Toutefois, malgré un marché des smartphones en chute libre, Samsung a été en mesure d'afficher une croissance au deuxième trimestre 2019, en raison de la forte demande pour ses appareils de milieu de gamme comme le Galaxy A, a écrit dans un rapport fin août Anshul Gupta, directeur de recherche senior chez Gartner. La demande de téléphones haut de gamme a également ralenti encore plus rapidement que la demande pour les appareils milieu de gamme et bas de gamme au deuxième trimestre de 2019, a également écrit Anshul Gupta dans le rapport Gartner.

Il serait logique pour Apple de diversifier sa gamme avec une nouvelle option moins chère comme un nouvel iPhone SE pour combattre cette tendance. Cela pourrait potentiellement amener de nouveaux utilisateurs d'iPhone ou offrir un choix plus convaincant et plus économique à ceux qui ont d'anciens modèles et qui ont retardé l'achat d'un nouvel iPhone pour éviter de dépenser près de 1 000 euros.

L'arrivée de nouveaux utilisateurs d'iPhone est au cœur de la stratégie d'Apple sur le services et les objets connectés

Hollis Johnson/Business Insider

Alors que les ventes d'iPhone et de smartphones dans le monde entier ne cessent de baisser, Apple a davantage misé sur les services.

En mars, par exemple, la société a annoncé une multitude de nouvelles offres numériques qui comprennent des services d'abonnement pour la télévision, les jeux et l'actualité. Apple a également sorti l'Apple Card aux États-Unis le mois dernier, une carte de crédit numérique que l'on trouve dans l'application Wallet de l'iPhone.

Tous ces services sont conçus pour permettre aux utilisateurs de rester connecté à l'écosystème Apple — et leur succès dépend en grande partie des millions d'utilisateurs d'iPhone dans le monde entier.

A lire aussi : On connaît le (possible) nom des nouveaux iPhone de septembre

La carte Apple Card, par exemple, exige que vous ayez un appareil iOS pour payer vos factures et gérer votre compte. Et bien que l'application Apple TV soit disponible sur des télévisions fabriqués par d'autres sociétés comme Samsung, c'est la base installée de 900 millions d'iPhones qui pourrait lui donner un avantage quand il s'agit de distribuer ses services. Et le lancement d'un iPhone moins cher comme un nouvel iPhone SE pourrait l'aider à élargir encore cette base d'utilisateurs.

C'est particulièrement important si l'on considère les principaux secteurs de croissance d'Apple — sa division dédiée aux services, aux objets connectés et aux accessoires — qui dépendent de l'iPhone.

La division d'Apple dédiée aux services a généré des revenus de 11,5 milliards de dollars (10,4 milliards d'euros) au troisième trimestre de 2019, soit une hausse de 12,6% par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La catégorie des objets connectés et des accessoires, qui comprend l'Apple Watch et les AirPods, a éclipsé les ventes d'iPad et se rapproche du Mac, comme l'indique le dernier rapport des résultats de l'entreprise.

Le lancement d'un nouvel iPhone à petit prix pourrait être un bon moyen pour Apple d'attirer davantage d'utilisateurs sur son réseau de services, d'accessoires et d'objets connectés de plus en plus important.

Version originale : Lisa Eadicicco/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce n'est pas vraiment le moment d'acheter un nouvel iPhone

VIDEO: Business Insider rencontre Corey Calliet, l'entraîneur sportif qui se cache derrière les transformations physiques de Michael B. Jordan

  1. Nice article thank you so much sir for sharing your knowledge and ideas

Laisser un commentaire