Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Pourquoi vous risquez de voir encore plus de placements de produits dans les séries de Netflix, d'Amazon et des autres

Pourquoi vous risquez de voir encore plus de placements de produits dans les séries de Netflix, d'Amazon et des autres
© Netflix

L'apparition des plateformes de streaming a considérablement modifié la manière dont on regarde la télévision depuis 10 ans. Le succès de Netflix, qui ferait en France plus d'audience que C8 ou BFMTV, a suscité des vocations, à tel point que nous avons l'impression qu'un service de streaming a vu le jour tous les deux mois depuis un an. Cette frénésie entraîne une guerre des plateformes au niveau mondial entre Amazon, Netflix, Disney ou Apple. Cette bataille se déroule sur deux terrains : l'obtention et la production des contenus les plus appréciés. Mais pour financer ces investissements, la manne des abonnements payants ne pourra sustenter tout le monde, confirme une nouvelle analyse.

Dans ses prévisions pour l'année 2020, Brian Wieser, président du département de business intelligence de l'agence de médias Group M, estime que les dépenses des consommateurs pour les services de streaming ne seront pas infiniment extensibles et vont poser des problèmes de recettes à court terme pour les éditeurs de services de SVOD. "Si les consommateurs continuent d'augmenter leurs dépenses sur toutes les formes de contenus vidéo (qui s'élevaient à 140 milliards de dollars l'an dernier pour les services vidéo, le cinéma et les DVD) jusqu'en 2024, cela ne générera qu'une hausse de 20 milliards de dollars supplémentaires de dépenses pour de nouveaux services. (...) Cela suggère que les contributions financières de ces nouveaux services ne seront pas positives dans un avenir proche", a écrit Brian Wieser dans le rapport mondial sur les prévision des dépenses médias de Group M.

A lire aussi — Comment décrocher un entretien d'embauche chez Netflix et bien s'y préparer

Disney a ainsi prévu que Disney+ serait rentable dans ce laps de temps, d'ici 2024, avec comme Apple TV+ un prix d'appel plus bas que Netflix pour attirer de nouveaux clients. Mais les plateformes pourraient également décider d'accélérer sur d'autres sources de revenus. Frileuses à l'idée de proposer de la publicité, pourtant bien plus rapidement et facilement rémunératrice vu l'audience qu'elles touchent, les plateformes pourraient utiliser un outil marketing largement répandu dans les films américains : le placement de produits. A l'occasion de la sortie de la saison 3 de "Stranger Things", Netflix a ainsi collaboré avec Coca-Cola ou Nike.

"Il y a beaucoup d'argent dans ce domaine qu'ils pourraient facilement exploiter sans se lancer dans la publicité traditionnelle", estimait il y a quelques mois Jim Nail, de Forrester. "Avec le placement de produit, je m'attends à ce que ça devienne une part importante de leurs activités." Sur une période de 60 jours après la sortie de la saison 3 de "Stranger Things", Coca-Cola aurait engrangé 1,268 milliards de dollars, Microsoft 369 millions de dollars et H&M 211,5 millions de dollars.

Découvrir plus d'articles sur :