Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Pouvez-vous déjà réserver vos prochaines vacances ? Les réponses à 5 questions sur l'été 2020


Ce n'est peut-être pas le moment de réserver un voyage sur une île paradisiaque au bout du monde... © Unsplash/Kong Jun

Alors que le confinement a été prolongé jusqu'au 11 mai, de nombreux Français cherchent à voir le bout du tunnel en réfléchissant déjà à leurs vacances d'été. Mais si regarder des photos de destinations exotiques permet de s'aérer un peu l'esprit, il est plus judicieux d'attendre avant de cliquer sur "réserver". Lors de son allocution dimanche 19 avril, le Premier ministre Edouard Philippe a en effet déclaré : "Je crains qu'il ne soit pas raisonnable d'imaginer voyager loin à l'étranger très vite". Les vacances hors du territoire semblent donc compromises...

De nombreux organismes touristiques prévoient d'ailleurs une hausse du nombre de vacanciers français dans l'Hexagone et encouragent à relancer l'économie locale avec le hashtag #CetEteJeVisiteLaFrance sur Twitter. Mais encore faut-il que les hôtels, campings et plages aient l'autorisation de rouvrir pour la saison estivale. La question se pose aussi pour les colonies de vacances. Alors avant de vous précipiter pour réserver une location ou annuler un billet d'avion, Business Insider France fait le point sur les vacances d'été.

Pourra-t-on aller à l'étranger ?

Unsplash/Frank Vessia

Rien n'est encore fixé, mais il semble très peu probable que les voyages à l'étranger soient autorisés cet été. Edouard Philippe a insisté sur le fait que cela lui semblait, à ce stade, "peut-être encore un peu déraisonnable" et le secrétaire d'Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari a conseillé aux Français au micro de franceinfo "d'attendre, parce que bien malin celui qui sait décrire l'offre de transport."

Les compagnies aériennes se tiennent prêtes, mais les frontières de l'espace Schengen sont toujours fermées jusqu'à nouvel ordre, et il n'est pas garanti qu'elles rouvrent cet été. Et au vue des difficultés de rapatriement des français à l'étranger et de la propagation de l'épidémie, les séjours au bout du monde sont peut-être à éviter cette année.

Si toutefois vous envisagez de partir, Génération voyage a mis au point un Indice de confiance voyage Covid-19, qui indique la situation sanitaire de chaque pays et l'ouverture ou non des frontières, régulièrement mis à jour avec les données de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Mais attention, le Premier ministre a prévenu que "les conditions d'entrée ou de réentrée sur le territoire national" seront "assez exigeantes vis-à-vis de ceux qui arrivent de l'étranger". Mieux vaut donc prévoir de rester en France cet été au vu des informations que nous avons à l'heure actuelle.

Peut-on déjà réserver ses vacances d'été ?

Unsplash/Stile

Avec le confinement qui dure depuis des semaines, il peut être tentant de réserver vos prochaines vacances pour avoir une perspective réjouissante à laquelle se raccrocher. Mais même si un possible déconfinement a été annoncé pour le 11 mai, cela ne veut pas dire que la situation retournera à la normale. Les hôtels et campings resteront eux fermés le 11 mai, tout comme les bars, restaurants, cafés, piscines et musées. Le gouvernement n'a pour le moment annoncé aucune date pour la reprise de ces activités.

Même si certains établissements acceptent déjà les réservations, la situation est encore trop incertaine pour planifier vos vacances d'été. Le Président de l’UFC-Que Choisir du Puy-de-Dôme et vice-président au plan national, Daniel Bideau, a ainsi affirmé à France 3 que "réserver aujourd’hui est très dangereux, il est trop tôt pour se décider."

Le plus prudent reste de faire preuve de patience, et de miser sur des réservations de dernière minute le moment venu. Le conseil s'applique aussi pour les transports : de façon pratique, vous pouvez effectuer des réservations sur le site de la SNCF, d'Air France ou d'Easyjet. Mais cela ne vous garantit pas pour autant de voyager, votre vol ou train a de fortes chances d'être annulé.

Les plages vont-elles rouvrir ?

Unsplash/Alex D'Alessio

Si les voyages à l'étranger sont rendus impossibles, les vacanciers seront nombreux à vouloir se précipiter sur les plages de la Côte d'Azur, du Sud-Ouest, des Outre-mer ou sur les côtes bretonnes. Mais confinement oblige, les plages françaises sont fermées par un arrêt électoral depuis le 18 mars. Certains plagistes préparent déjà la saison, bien que le gouvernement ne s'est pas prononcé sur une possible réouverture pour l'été.

Tant que les rassemblements seront interdits, les plages devraient restées fermées. Les vacanciers devront donc peut-être se contenter de regarder les vagues de loin, jusqu'à l'été prochain.

Qu'est-il prévu en cas d'annulation ?

Unsplash/Random Institute

Si vous aviez déjà réservé vos vacances d'été avant le confinement, votre vol, train ou réservation d'hébergement a peut-être été annulé. Pas de panique, l'ordonnance du 25 mars protège les voyageurs. Pour tout séjour prévu entre le 1er mars et le 15 septembre 2020, les agences de voyage sont tenues de faire un avoir de la même valeur, valable pendant 18 mois. Cette mesure s'applique que l'annulation vienne de l'agence, ou du client. Si à la fin de ces 18 mois vous n'avez pas utilisé l'avoir, il vous sera intégralement remboursé.

Airbnb rembourse intégralement les réservations passées avant le 14 mars 2020, pour des séjours prévus entre le 14 mars et le 31 mai. Attention donc si vous décidez de réserver vos vacances d'été sur Airbnb, vous ne serez pas couvert par la politique relative aux cas de force majeure, car "le COVID-19 et ses conséquences ne sont plus imprévus ni inattendus". Les conditions d'annulation habituelles de l'hôte s'appliqueront alors.

Si vous avez réservé un billet d'avion sans passer par une agence et que vous souhaitez l'annuler, il faudra vous renseigner directement auprès de la compagnie aérienne. La majorité d'entre elles propose soit de reporter gratuitement votre vol, soit de vous faire un avoir.

Air France permet d'annuler sans frais tout vol prévu avant le 3 juillet et d'obtenir en échange un avoir valable pendant 1 an, mais non remboursable s'il n'est pas utilisé. Vous avez également jusqu’au 30 septembre 2020 pour reporter gratuitement un vol prévu avant le 3 juillet, pour un voyage ayant lieu d'ici le 30 novembre 2020. Si votre vol AirFrance est annulé, vous pouvez soit le reporter, soit demander un avoir, valable pendant 1 an, et remboursable s'il n'est pas utilisé.

EasyJet propose à ses clients de modifier gratuitement la date et/ou la destination d'un vol, pour "les réservations existantes et futures jusqu’à nouvel ordre". Si le nouveau tarif est plus élevé, il faudra payer le surplus, et si au contraire il est moins cher, la compagnie ne remboursera pas la différence. Si votre vol EasyJet est annulé, la compagnie vous permet de reporter votre voyage, ou d'obtenir un avoir disponible "au moins jusqu'à l'été 2021".

La SNCF propose elle l'annulation sans frais des billets de train, mais seulement jusqu'au 24 juin.

Pour le moment, ni la SNCF, ni les compagnies aériennes n'ont établi de conditions d'annulation et de remboursement précises pour juillet et août. Les entreprises comme les voyageurs sont dans l'attente des décisions gouvernementales.

Pour les festivals, vous êtes également en droit de vous faire rembourser votre billet, comme l'a expliqué l'UFC Que Choisir.

A lire aussi — Coronavirus : voici dans quels cas vous pourrez vous faire rembourser votre billet d'avion vers un pays interdisant les séjours

Les enfants pourront-ils partir en colonie de vacances ?

Unsplash/Anna Samoylova

A la mi-mars, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, avait annoncé l'annulation des colonies de vacances et de l’accueil périscolaire ou extrascolaire pour les vacances de printemps, mais avait précisé qu'en "ce qui concerne les vacances d’été, nous n’annulons rien à ce stade". Le regroupement de mineurs en grand nombre en juillet et août semble peu probable, mais il faudra encore patienter pour en savoir plus.

Même si légalement, ils ne sont pas interdits, les séjours linguistiques à l'étranger ont eux été annulés par précaution. Les organismes sont, comme les agences de voyage, tenus de prévoir un remboursement ou de vous faire un avoir.

A lire aussi — Des Français bloqués à l'étranger sont contraints de payer des sommes folles pour un billet d'avion retour

Découvrir plus d'articles sur :