Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Près de 3 000 emplois sont à pourvoir dans les startups en France malgré la crise

Près de 3 000 emplois sont à pourvoir dans les startups en France malgré la crise
Cédric O, le secrétaire d'Etat au numérique, avec Stanislas Niox-Château, co-fondateur et président de Doctolib, dans les bureaux de la startup, le 3 avril 2019. © Eliot Blondet/ABACAPRESS.COM

Alors que le confinement aurait provoqué une chute de six points de croissance en deux mois selon la Banque de France, la situation de l'emploi va devenir compliqué dans les secteurs les plus touchés — de l'industrie, hors agroalimentaire, à la construction en passant par l'événementiel, la restauration, l'hôtellerie... Le chômage partiel, le non-renouvellement des CDD, le gel des embauches et même des plans de licenciements massifs sont quelques-unes des décisions redoutées. Les jeunes entreprises du numérique ne sont pas à l'abri, elles qui comptent aussi sur des levées de fond pour passer la crise.

Pourtant, au sein de cet écosystème, des entreprises recrutent. C'est le cas de celles actives sur les marchés des services aux entreprises, de la santé en ligne, du e-commerce et du jeu en ligne. En France, il y aurait actuellement environ 3 000 postes ouverts dans 300 startups, indique l'association France Digitale à Business Insider France. Toutes sortes de métiers sont proposés, du développeur informatique au commercial. Pour être précis, il ne s'agit pas que de propositions d'emplois en CDD ou CDI mais aussi des offres de stages, pour au moins 80 des 300 startups listées selon notre décompte. Parmi ces startups qui embauchent, on trouve des entreprises connues de l'écosystème français comme Doctolib, Alan, Epicery, Ledger, Dataiku ou BackMarket qui en propose à elle seule 74.

Le lobby du numérique, qui regroupe plus de 1800 membres entreprises et fonds d'investissements, a répertorié sur une page dédiée toutes les offres disponibles pour travailler dans ses entreprises membres. "Toutes les startups ne sont pas logées à la même enseigne. Pour la plupart de nos adhérents, l’activité continue sauf pour le voyage, le restauration, l’événementiel. Le confinement a eu un effet accélérateur pour des activités traditionnelles. Je pense au marché de Rungis qui s'est mis à la commande en ligne et à la livraison. Des entreprises ont continué à créer des emplois", explique Nicolas Brien, le DG de France Digitale. "Je ne me focaliserais pas sur le chiffre mais sur la dynamique. Malgré le confinement, des entreprises continuent de pourvoir des postes et de créer des emplois. Ces recrutements donnent un signe sur 'le monde d’après' selon l'expression consacrée. Des solutions ont prouvé leur pertinence pendant une crise."

A lire aussi — Netflix, Microsoft, Slack... Pourquoi ces services pourraient être les gagnants de l'après-confinement

Zoom et Slack, des outils indispensables pour gérer et recruter

Trouver un travail en plein confinement reste donc possible. Mais la contrepartie, pour des métiers sans obligation de présence physique, c'est une prise de poste à distance, sans rencontrer de visu ses nouveaux collègues. C'est ce qui est arrivé à Jacques-Olivier Schatz. L'ancien DG de la fintech Compte Nickel, rebaptisée Nickel depuis son rachat en 2018 par BNP Paribas, est le nouveau directeur des opérations (COO) de La Parisienne Assurances depuis le 4 mai dernier. Sans rencontrer ni serrer les mains de la centaine de salariés de l'entreprise.

"J'ai reçu tout l'équipement informatique avant le 4 mai et ma présentation aux équipes a été réalisée via Zoom. C'est particulier mais ça ne m'angoisse pas. Les conditions s'imposent à nous donc on s'adapte", confie Jacques-Olivier Schatz. Se définissant comme un manager ayant "besoin d’être proche de mes équipes", le COO estime que les outils d'aujourd'hui offrent les moyens de compenser — en partie — cette absence de relations humaines. "Le côté informel de la machine à café ou des déjeuners me manque, c'est certain. Ces discussions dans lesquelles vous pouvez avoir des réponses en 10 secondes à des questions pratiques. Mais Slack ou Zoom permettent de laisser ma porte ouverte, même virtuellement. Je suis en visio toute la journée pour créer des relations, même pour des discussions avec une seule personne."

Après une semaine aux commandes, Jacques-Olivier Schatz donne trois conseils pour réussir un management à distance selon lui : "s'assurer via les RH ou différents dispositifs que les gens vont bien; donner plus de flexibilité aux salariés pour gérer leurs vies personnelle et professionnelle qui ont tendance à se mêler; maintenir des rituels réguliers entre les équipes".

En début d'année, et donc avant le coronavirus, Cédric O avait estimé que les startups françaises devraient créer "25 000 emplois nets en France en 2020", sans préciser d'où venait ce nombre. Face au coronavirus, la France a décidé de débloquer 4 milliards d'euros pour les startups, avait ensuite indiqué en mars le secrétaire d'Etat au numérique. Plus de 10 000 startups ont déjà obtenu des prêts garantis par l'État, pour un total de plus de 1,5 milliard d'euros, rappelle le média Sifted.

Vous pouvez retrouver toutes les offres de recrutement des membres de France Digitale ici.

A lire aussi : Cédric O donne finalement une date pour la sortie de StopCovid, l'app de traçage très controversée

Découvrir plus d'articles sur :