Primaire démocrate : Joe Biden a appelé Kamala Harris 'petite' lors du débat, et ça n'a pas plu à tout le monde

Joe Biden et Kamala Harris. Scott Olson/Getty Images

Tous les regards étaient tournés vers l'ancien vice-président Joe Biden et la sénatrice Kamala Harris lorsqu'ils sont montés sur scène pour la deuxième soirée de débats des primaires démocrates, mercredi. Alors que Kamala Harris faisait son entrée, l'ancien vice-président lui a glissé pour la saluer : "Vas-y doucement avec moi, petite" ("Go easy on me, kid", en VO).

Il s'agissait probablement d'une référence à leur échange mémorable du premier débat du mois dernier, lorsque Kamala Harris a fustigé Joe Biden pour son bilan en matière de racisme dans les transports, ainsi que pour ses compliments à deux sénateurs ségrégationnistes. Le commentaire de Joe Biden a immédiatement suscité des critiques, certains estimant qu'il s'était montré paternaliste envers Kamala Harris.

Maeve Reston, une reporter de CNN, a tweeté : "On a vérifié l'audio. @JoeBiden dit bien 'Vas-y doucement avec moi, petite' à @KamalaHarris... Je parie 100 dollars qu'elle n'a pas trouvé ça drôle. Wow."

Scott Derrickson, réalisateur de l'"Exorcisme d'Emily Rose" et de "Doctor Strange", entre autres, a également tweeté :  "Joe Biden saluant Kamala Harris en disant 'Vas-y doucement avec moi, petite' est une autre raison pour laquelle Harris et non Biden devrait être présidente."

Joe Biden déjà au centre d'une polémique sur son comportement à l'égard des femmes

Ce moment est d'autant plus marquant lorsqu'on connaît la polémique à laquelle Joe Biden a été confronté au sujet de son comportement à l'égard des femmes, tant pendant la campagne électorale qu'en dehors de celle-ci. Huit femmes ont accusé Joe Biden de les avoir touchées alors qu'elles ne le souhaitaient pas ou d'avoir envahi leur espace personnel jusqu'à les mettre mal à l'aise. Aucune d'entre elles n'a affirmé que le comportement de Joe Biden constituait du harcèlement sexuel ou des agressions sexuelles.

Joe Biden a publié une vidéo de deux minutes après les premières accusations, mais il a été critiqué pour avoir présenté ce que beaucoup considèrent comme de fausses excuses, dans lesquelles il affirme qu'il essaiera de faire de son mieux pour aller de l'avant. Il a dit plus tard qu'il n'était "pas désolé pour tout ce qu'il a fait."

À lire aussi - Primaire démocrate : Bernie Sanders, Marianne Williamson... Les gagnants et les perdants du débat

Le démocrate du Delaware a en outre été critiqué pour avoir pris ces accusations à la légère à plusieurs reprises et pour avoir fait des commentaires sur l'apparence physique des personnes qu'il a rencontrées au cours des dernières semaines lors de sa tournée pour la campagne de l'élection présidentielle de 2020.

Les défenseurs de Joe Biden, tant de gauche que de droite, affirment qu'il n'avait pas l'intention d'offenser qui que ce soit par ses actions et qu'il préfère se rapprocher des gens sur un plan personnel. Mais d'autres affirment que l'apparente réticence du démocrate à changer ses habitudes prouve qu'il ne comprend pas comment ses actions peuvent avoir un impact sur les gens.

Version originale : Sonam Sheth/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 9 raisons pour lesquelles Donald Trump pourrait ne pas être réélu en 2020

VIDEO: Les Jeux olympiques de Paris en 1900 étaient sans doute les JO les plus bizarres de l'histoire