Une ambulance sur le lieu de la fusillade du 29 mai 2018 à Liège (Belgique). REUTERS/Francois Lenoir

Deux policières et le passager d'une voiture ont été tués mardi matin, vers 10h30, au cours d'une fusillade dans le centre de Liège, en Belgique, avant que l'assaillant soit "neutralisé" par les forces de sécurité.

Deux autres policiers ont également été blessées, a ajouté la police de Liège sur Facebook.

"L'affaire a été mise à l'instruction avec une qualification terroriste", a indiqué lors d'une conférence de presse le procureur du roi à Liège, Philippe Dulieu.

Lors d'une conférence de presse mardi à 13 heures, Philippe Dulieu a précisé le déroulé de faits suivants: 

"Ce matin à 10h30 un individu porteur d'une arme blanche a pris en filature deux policiers, les agressés par l'arrière, leur donnant de multiples coups de couteau, s'est emparé de leur arme de service et s'en est servie sur les policiers. [Il a ensuite] fait feu sur un jeune homme de 22 ans qui était sur la place passager d'un véhicule [en stationnement]. Ce jeune homme est décédé. ...  [L'assaillant] est entré dans le lycée Léonie de Waha, a pris en otage une dame qui travaille dans ce lycée. La police est intervenue. Il a fait une sortie en faisant feu sur les policiers, en blessant plusieurs aux jambes et a été abattu." 

Google Maps

Ce que l'on sait sur l'assaillant

La RTBF affirme que l'assaillant est un Belge de 36 ans, connu des services de police pour des affaires de droit commun.

Jugé "instable", il avait été incarcéré dans une prison proche de Liège pour une affaire de drogue mais avait bénéficié lundi d'une libération conditionnelle, ajoute la radio-télévision belge.

En 2011, une fusillade dans la ville industrielle wallonne avait fait 4 morts et plus de 100 blessés avant que le tireur retourner l'arme contre lui, rappelle Reuters.

La Belgique est en alerte depuis les attentats de Bruxelles en 2016 qui ont fait 32 morts. 

Mises à jour à suivre...

VIDÉO: Pourquoi a-t-on du mal à tuer les cafards?