Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le prix Nobel de la paix distingue le médecin congolais Denis Mukwege et la militante yézidie Nadia Mourad pour leur lutte contre les violences sexuelles

Le prix Nobel de la paix distingue le médecin congolais Denis Mukwege et la militante yézidie Nadia Mourad pour leur lutte contre les violences sexuelles
© Reuters/Lucas Jackson et Yves Herman

Le gynécologue Denis Mukwege, qui soigne les victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo, et l'Irakienne Nadia Mourad, militante des droits de l'homme issue de la communauté yézidie, se sont vus décerner vendredi 5 octobre le prix Nobel de la paix 2018.

Le Comité Nobel norvégien annonce sur Twitter leur avoir remis le prix pour "leurs efforts afin de mettre un terme à l'utilisation de la violence sexuelle comme une arme de guerre".

Denis Mukwege dirige l'hôpital Panzi dans la ville de Bukavu, inaugurée en 1999 et située dans l'est de la République démocratique du Congo. Cette clinique traite des milliers de femmes chaque année, dont une grande partie nécessitent des interventions chirurgicales suite à des violences sexuelles.

Nadia Murad est une militante pour la cause de la minorité yézidie en Irak, et pour les droits des réfugiés et des femmes en général. Elle a été réduite en esclavage et violée par des combattants de l'organisation Etat islamique à Mossoul en 2014.

Après s'être échappée, elle a choisi de parler ouvertement de ce qu'elle a traversé et est devenue Ambassadrice de bonne volonté des Nations unies pour la dignité des survivants de la traite des êtres humains à l'âge de 23 ans, en 2016.

Le prix, d'une valeur de 9 millions de couronnes suédoises (860.000 euros), sera remis à Oslo le 10 décembre, jour anniversaire du décès de l'industriel suédois Alfred Nobel, fondateur du prix dans son testament de 1895.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :