Un article publié mercredi 13 avril montre qu'Uber a utilisé un logiciel secret appelé "Hell" pour traquer les chauffeurs qui utilisaient l'application concurrente Lyft aux Etats-Unis, afin de surveiller quels conducteurs de Lyft travaillaient aussi pour Uber.

Selon The Information, le logiciel d'Uber créait des faux comptes passagers pour traquer la géolocalisation des chauffeurs de l'entreprise. 

Le rapport souligne qu'Uber utilisait ce logiciel pour modifier la localisation des faux comptes Lyft et voir où se situaient les conducteurs Lyft dans tout une ville.

Un porte-parole d'Uber n'a pas immédiatement répondu à nos retours.

Pourquoi ce logiciel s'appelle "Hell"? Ce serait un jeu de mot avec les modes "Dieu" et "Vue du Ciel" qui existent en interne chez Uber.

Uber et Lyft sont concurrentes depuis longtemps, et se sont mutuellement accusées de mauvaises actions. En 2014, il a été rapporté qu'Uber avait donné des téléphones jetables et des cartes bancaires pour recruter des conducteurs Lyft. Et l'an passé, il a été montré que Lyft utilisait l'appli Uber pour recruter des chauffeurs pour son service premium.

Ces nouvelles informations viennent juste étoffer plusieurs mois de mauvaise presse pour Uber. Voici la chronologie des scandales en cascade.

Version originale: James Cook et Rob Price/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Lyft boucle une levée de fonds de 600 M$ pour continuer à défier Uber

VIDEO: Un fervent utilisateur de Mac passe au PC — voici ses impressions