Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La folie acheteuse du PSG menace la marque du Bayern Munich, selon un expert du secteur

La folie acheteuse du PSG menace la marque du Bayern Munich, selon un expert du secteur
© REUTERS/Wolfgang Rattay

Le Paris Saint-Germain reçoit le Bayern Munich le mercredi 27 septembre en Ligue des champions, la compétition reine du football en Europe.

Les sites de pronostics parient largement sur une victoire du PSG. La côte oscille autour de 1,80 pour Paris contre 3,50 pour un succès de l'équipe allemande.

Mais ce match aura aussi une valeur symbolique, entre un nouveau riche et un club historique du gotha européen, et l'un des plus fervents opposants à l'offensive du PSG. Ce dernier a dépensé près de 400 millions d'euros cet été pour faire venir Neymar et Kylian Mbappé.

Interrogé par nos confrères de Business Insider Allemagne sur cette rivalité, Henning Zülch, professeur à la Leipzig Graduate School of Management, confirme que le résultat de ce match revêt une importance économique:

"La marque FC Bayern est égratignée. Le club est, en raison de sa structure organisationnelle, un des meilleurs au monde. (...) Mais que se passe-t-il si le Bayern perdait 0-3 à Paris ? Soudain, le PSG est devant en terme de notoriété internationale. C'est un danger pour le Bayern. Il leur faut trouver des réponses à la concurrence qui vient d'émerger."

Les clubs européens sont tous à la recherche de revenus extérieurs (sponsoring, vente de maillots, droits tv internationaux) pour équilibrer leurs modèles économiques qui ont des charges fixes très lourdes, notamment les salaires.

Face à cette nouvelle concurrence, dopée aux capitaux étrangers souvent étatiques — le PSG appartient à QSI, un fonds d'investissement qatari —Henning Zülch a une solution pour ces clubs historiques:

"Il faut des investisseurs à un tout autre niveau. (...) Les financiers doivent être des entreprises dont la notoriété de marque augmente avec le succès croissant du club — et vice versa. Une situation gagnant-gagnant. C'est la réponse aux ligues tirées par des investisseurs de l'étranger."

Rappelons que l'UEFA a ouvert une enquête sur le PSG pour comprendre comment le club a pu dépenser autant cet été.

Découvrir plus d'articles sur :