Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Publicis plonge en Bourse après avoir publié des revenus en baisse au 2e trimestre

Publicis plonge en Bourse après avoir publié des revenus en baisse au 2e trimestre
© REUTERS/Clodagh Kilcoyne

Le troisième groupe de communication au monde chute à la Bourse de Paris. Publicis a fait part de revenus de près de 2,2 millards d'euros au deuxième trimestre, en baisse de 2,1% à périmètre et taux de change constants.

Cette contre-performance a surpris le marché, qui anticipait une légère progression des revenus, après une hausse de 1,6% enregistrée au premier trimestre. Mais elle a également surpris le groupe français. "On ne s'attendait pas à ce trou d'air", a confié le président du directoire Arthur Sadoun, à la tête de Publicis depuis un peu plus d'un an.

La société subit notamment les difficultés d'une branche méconnue de sa division santé, Publicis Health Solutions, qui fournit des visiteurs médicaux. Cette activité a eu un impact négatif de 30 millions d'euros sur ses revenus.

En Bourse, l'action a chuté dès l'ouverture et affichait encore en repli de 9,30% à 9h24, à 52,88 euros. Le titre Publicis est lanterne rouge de l'indice CAC 40.

com

Arthur Sadoun a aussi pointé du doigt les frais liés à la mise en place du règlement européen sur la protection des données personnelles. "Chacun des contrats que l'on a avec les éditeurs a été revu au prisme du RGPD. Cela prend du temps, cela coûte de l'argent et cela a créé des délais", a expliqué le dirigeant.

Publicis est néanmoins parvenu à amélioré son taux de marge opérationnelle de 60 points de base au premier semestre, à 14,3%. Arthur Sadoun s'est voulu rassurant et a confirmé les objectifs de croissance et marge du groupe en 2018.

Cette rechute du groupe français, sur la voie du redressement après avoir souffert de la perte de gros budgets, pourrait cependant alimenter la défiance des investisseurs, déjà échaudés par les résultats publiés mardi par le numéro deux mondial Omnicom.

Première à publier ses comptes du deuxième trimestre, l'entreprise américaine a dégringolé de 10% en Bourse après avoir annoncé une croissance organique honorable de 2% mais inférieure aux attentes du marché.

Découvrir plus d'articles sur :