Ian Walton for OIS/IOC/Handout via REUTERS

Le marché salue la performance de Publicis, qui a vu ses revenus croître de 1,3% au troisième trimestre, à périmètre et taux de change constants, après un repli de 2,1% enregistré au deuxième trimestre.

Le chiffre d'affaires du numéro trois mondial de la communication a atteint 2,2 milliards d'euros, porté par la montée en puissance de budgets décrochés plus tôt dans l'année, comme ceux de Carrefour, Daimler, Campbell's et Marriott.

Le groupe, qui a confirmé l'ensemble de ses objectifs annuels, a gagné plusieurs nouveaux budgets de début juillet à fin septembre, comme celui de la compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific et le budget média de Nestlé pour l'Asie du sud-est. Surtout, il est parvenu à séduire le géant pharmaceutique GSK, dont ses concurrents WPP et Omnicom se partageaient jusque-là le budget, souligne Reuters. 

A 10h54, jeudi 18 octobre, le titre Publicis bondissait de 6,16% à la Bourse de Paris, à 55,46 euros.

Cours de l'action Publicis à 10h54, jeudi 18 octobre 2018. Investing

Le groupe publicitaire entend se séparer de son activité de santé, Publicis Health Services (PHS), dont les contre-performances pèsent sur ses revenus. Il assure à ce titre avoir déjà reçu des marques d'intérêt de diverses sociétés.

La croissance organique de Publicis devrait encore accélérer au quatrième trimestre, a prévenu son président Arthur Sadoun, lors d'une conférence avec des analystes, rapporte Reuters.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Publicis chute en Bourse alors qu’une banque suisse relève l’appétit croissant d’Amazon pour le secteur de la publicité

VIDEO: Les paresseux existent depuis 64 millions d'années — voici comment ils utilisent leur lenteur à leur avantage