Des informations fabriquées par des Russes auraient contribué à causer la crise diplomatique autour du Qatar

L'emir du Qatar Emir Sheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani avec Donald Trump. REUTERS/Jonathan Ernst/File Photo

Des hackers russes auraient piraté l'agence de presse d'Etat du Qatar pour planter des informations volontairement mensongères qui pourraient avoir influencé la crise diplomatique qui a lieu en ce moment au Moyen-Orient, a rapporté CNN mardi 6 juin 2017.

Les autorités américaines ont affirmé que l'un des objectifs de la Russie était de semer la discorde entre les Etats-Unis et leurs alliés dans la région.

Les renseignements américains ont signalé que des hackers russes étaient impliqués dans une première cyberattaque il y a deux semaines. Depuis, une équipe du FBI a été envoyé à Doha, la capitale du Qatar, pour aider les autorités qataries, selon le Qatar et des officiels américains.

Malgré le fait que des dirigeants américains ont pointé du doigt la Russie, on ne sait pas encore si ce dernier incident a pu être relié à une organisation criminelle en Russie ou aux renseignements russes comme le GRU. Cependant, comme le dit l'une des sources interrogées par CNN, d'après le passif des cyber activités en Russie, "il n'y a pas grand chose qui se passe sans l'accord du gouvernement".

Le 23 mai 2017, la Qatar News Agency a publié un article avec une citation qui, selon l'agence, a été faussement attribuée au cousin de l'emir, Sheikh Tamim bin Hamad Al-Thani. Le papier le cite en train de remettre en question l'avenir de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis ainsi que l'hostilité des Etats-Unis à l'égard de l'Iran, l'allié du Qatar et l'ennemi des autres pays du Golfe comme l'Arabie Saoudite. 

L'article en question cite l'émir, disant qu'il "n'est pas sage d'être hostile à l'Iran". Le Qatar a ensuite dit que le papier et la citation étaient faux.

Depuis sa publication, le Qatar appelle ce papier un "cybercrime honteux". 

L'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, l'Egypte et le Yemen ont annoncé lundi rompre leurs relations avec le Qatar et suspendre leurs vols dans la région.

"Nous pensons que cette crise dans son entièreté est basée sur de la désinformation", a dit le ministère des Affaires Etrangères Sheikh Mohammed Bin Abdulrahman al-Thani à CNN.

"Cela a commencé à cause d'une information volontairement mensongère, qui a été insérée dans notre média national, qui a été hacké, comme l'a prouvé le FBI."

Le Qatar est un lieu stratégique pour les Etats-Unis, car il héberge notamment plusieurs bases militaires, dont le QG central de commandes pour le Moyen-Orient.

Version originale: David Choi/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une carte montre à quel point la crise diplomatique dans le Golfe est problématique pour Qatar Airways

VIDEO: Regardez ces planches de bois prendre feu à l'électricité — d'incroyables figures de Lichtenberg apparaissent