Une ex-employée de Google, qui a démissionné au bout de 2 ans pour démarrer sa startup, explique comment savoir s'il est temps de quitter votre poste

Votre performance peut en pâtir avant que vous ne réalisiez qu'il faut aller de l'avant. WayUp

  • Il peut-être difficile parfois de déterminer quand quitter son emploi et se lancer dans une nouvelle aventure.
  • Liz Wessel, la DG et cofondatrice de WayUp, qui a quitté Google après deux ans, a un point de vue sur la question.
  • Si la perspective d'une nouvelle étape vous distrait de votre emploi actuel, c'est le signe qu'il est temps d'aller de l'avant. 

Liz Wessel, DG de WayUp, a su précisément quand quitter Google. 

Après tout, elle a rejoint l'entreprise avec l'intention de la quitter après deux ans, pour monter sa propre affaire. Elle a même dit à ses recruteurs de Google qu'elle comptait le faire, lorsqu'elle a rejoint le géant de la tech à temps plein en 2012. 

Les recruteurs ont salué son ambition. Après deux ans, elle a quitté Google et lancé WayUp — une plateforme de recrutement qui aide les étudiants en début de carrière — avec son cofondateur, JJ Fliegelman. 

Mais si vous n'avez pas de perspective aussi précise que Wessel, vous pouvez vous demander quand il serait temps pour vous de passer à autre chose? Comment éviter de partir trop vite ou de rester trop longtemps? 

La réponse à ces questions dépend d'opportunités spécifiques — et de circonstances personnelles. Mais si vous ne pouvez vous empêcher de penser à la prochaine étape, c'est un très bon indice qui devrait vous permettre de faire le pas suivant, a dit Wessel à Business Insider. Cela peut être un nouveau poste, une nouvelle société ou une tout autre industrie. 

"Si vous n'êtes plus en mesure de faire du bon travail dans votre boulot, car vous pensez sans arrêt à de nouvelles opportunités de carrière, c'est probablement bon signe", précise-t-elle. 

Wessel dit que cela s'applique aussi bien si vous souhaitez ou non débuter votre propre affaire. Elle dit que beaucoup de ses proches sont passés par cette même période de distraction. 

"La seule chose que nous avions en commun était que nous ne pouvions pas nous empêcher de penser à autre chose" a-t-elle dit. "Comme 'je veux vraiment travailler dans cette startup tech, parce que je suis tellement fan de ça', ou 'je suis dans la finance mais j'adore cette entreprise de fintech'". 

Dans tous les cas, une chose qui ne devrait pas affecter vos plans est de vous inquiéter de la manière dont ce changement de carrière pourrait être perçu. 

"Il n'est pas question de savoir combien de fois vous avez changé de carrière", explique Wessel. "Aussi longtemps que vous faites des choses qui vous passionnent et que vous apprenez quelque chose de celles-ci, vous serez en mesure de le mettre parfaitement en avant lors de votre prochain entretien".

Version originale: Áine Cain/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: La fondatrice d'une startup américaine raconte pourquoi elle a quitté Google après seulement 2 ans

VIDEO: Voici à quoi ressembleraient les Jeux olympiques s'ils se déroulaient sur la Lune