Que se passerait-il si Donald et Melania Trump divorçaient ?

Le président américain Donald Trump et la Première dame Melania Trump. Associated Press/Susan Walsh

Les couples de dirigeants et dirigeantes politiques sont scrutés de près et sont souvent entourés de rumeurs sur leur vie personnelle. Ce qui rend probablement le mariage entre Donald et Melania Trump plutôt stressant. La Maison Blanche n'a jamais encore assisté au divorce d'un couple pendant un mandat présidentiel, et une grande partie des détails d'une possible séparation serait sans précédent et à la mesure du couple. Voici ce qui pourrait se passer si Donald et Melania Trump divorçaient. 

Le couple a de nouveau fait l'objet de spéculations insistantes lorsque Melania s'est enfin installée à la Maison Blanche en juin 2018.

Melania et Donald Trump à la Maison Blanche. Reuters/Carlos Barria

Bien qu'elle ait insisté sur le fait que son fils devait terminer son année scolaire à New York, le déménagement tardif de laPpremière dame américaine, plus d'un an après l'investiture de Donald Trump, avait provoqué des rumeurs sur la situation du couple.

La publication en octobre 2016 par le Washington Post d'une cassette sur laquelle on entend Donald Trump affirmant que, grâce à sa célébrité, il peut "attraper [les femmes] par la ch---", ainsi que la connexion révélée plus tard, reliant Donald Trump à des paiements secrets en liquide faits à la star du porno Stormy Daniels, dont Michael Cohen a témoigné qu'ils avaient été effectués sous la direction de Donald Trump, ont suscité des rumeurs persistantes sur la situation du mariage du couple.

Le couple a alimenté la spéculation sur des problèmes conjugaux puisque Melania semble s'éloigner de Donald Trump, en esquivant des voyages, arrivant séparément au discours sur l'état de l'Union, et évitant toute mention publique de leur anniversaire de mariage.

A lire aussi : 9 raisons pour lesquelles Donald Trump pourrait ne pas être réélu en 2020

Donald Trump est un fervent partisan des contrats de mariage, et ses anciennes procédures de divorce pourraient contenir des allusions à son accord privé avec Melania.

Donald Trump et Marla Maples en 1997. Ron Galella/WireImage

Donald Trump n'est pas étranger aux contrats de mariage, compte tenu de sa richesse, de ses trois mariages et de ses deux divorces.

"C'est un outil dur, douloureux et moche", a déclaré Donald Trump à propos des contrats de mariage, qui définissent des conditions et des avantages prédéterminés d'un divorce. "Croyez-moi, il n'y a rien d'amusant à ce sujet. Mais il arrive un moment où tu dois dire : 'Chérie, je te trouve magnifique, et je tiens à toi profondément, mais si les choses ne fonctionnent pas, voilà ce que tu pourras obtenir'."

Les contrats peuvent inclure de l'argent, des maisons ou tout ce qu'un futur conjoint juge suffisamment précieux de protéger. Ils peuvent également être modifiés au cours d'un mariage pour correspondre à la richesse croissante de votre conjoint ou de sa famille, et ils restent souvent privés jusqu'à ce que les termes du contrat soient réglés dans le cadre d'un divorce.

Le contrat de mariage de Donald Trump avec sa deuxième épouse, Marla Maples, visait en grande partie à éviter une bataille publique complexe comme celle qu'il a vécue lors de son premier divorce.

Une copie de son contrat prénuptial avec Marla Maples, obtenue par le magazine Vanity Fair, montre que Donald Trump n'a pas peur de tracer des lignes sévères en cas de divorce, notamment de couper les paiements de pension alimentaire si l'enfant obtenait un emploi ou rejoignait l'armée, et interdire à son ex-conjointe de publier des détails sur leur mariage.

Melania Trump a sans doute honoré les souhaits personnels de Donald Trump, qui aurait déclaré à la chroniqueuse people Liz Smith que les négociations s'étaient bien déroulées, en affirmant : "Ce qui est bien, c'est qu'elle soit d'accord tout ça. Elle sait que je dois absolument le faire."

Les termes du divorce ont probablement été modifiés avant l'entrée de Melania Trump à la Maison Blanche, selon un expert dans ce type d'affaires.

La Maison-Blanche a été un chemin inattendu pour la vie commune du couple et cela veut sûrement dire qu'il y a eu des renégociations de leur contrat de mariage initial, en particulier du côté de Melania Trump.

Jacqueline Newman, associée directrice et spécialiste des litiges en matière de divorce chez Berkman Bottger Newman & Schein, a déclaré que Melania Trump a probablement "rehaussé les conditions" lorsqu'elle était sur le point de devenir Première dame en raison des changements importants qu'elle allait vivre.  "Quel que soit le montant qu'elle devait recevoir, j'imagine qu'elle va vouloir un montant plus élevé", a déclaré Jacqueline Newman. "S'ils devaient divorcer maintenant ou après sa fonction de président, il y aurait des détails en matière de sécurité. Il y aurait toutes sortes de choses qui seraient très différentes pour elle en tant qu'ancienne Première dame, plutôt qu'en simple femme de Donald Trump."

A lire aussi : Melania Trump a porté pour plus de 12 000 € de robes durant son voyage de 48h au Japon

Le fils unique du couple, Barron, pourrait également être intégré à la transaction.

Donald Trump, Melania Trump, et Barron Trump. Pablo Martinez Monsivais/AP

Étant donné que Barron n'a que 13 ans, tout accord de divorce comporterait une partie concernant les conditions de vie de l'adolescent alors qu'il a moins de 21 ans. Des accords seraient également conclus pour répartir la garde à ses parents et garantir des ressources financières à Barron avant sa majorité.

Dans son divorce avec Ivana, Donald Trump a également été condamné à verser environ 650 000 dollars par an (578 000 euros) de pension alimentaire aux trois enfants du couple, ce qui correspond à ce qu'ils avaient convenu dans leur contrat de mariage, selon le New York Times.

L'accord de divorce conclu entre Donald Trump et Marla Maples stipulait qu'il verserait une pension alimentaire de 100 000 dollars (89 000 euros) à Tiffany, la fille de Marla Maples, jusqu'à son 21e anniversaire. L'accord indiquait également que les paiements cesseraient si elle obtenait un emploi à temps plein, qu'elle était enrôlée dans l'armée, ou qu'elle rejoignait le Corps de la paix des Etats-Unis — un corps d'américains pour promouvoir la paix, l'amitié et le développement.

L'histoire suggère qu'il pourrait y avoir une Première dame en remplacement.

Donald Trump et sa fille Ivanka Trump. Pablo Martinez Monsivais/AP

Comme la Première dame n'est pas un poste officiel, un président peut attribuer le rôle à une autre personne, même si elle n'est pas sa partenaire. Les anciens présidents célibataires et veufs ont choisi leurs nièces et leurs filles.

Le choix de Donald Trump pour une Première dame de remplacement serait probablement  sa fille aînée, Ivanka, conseillère principale de l'administration et présente à de nombreux événements officiels notables, provoquant parfois la confusion de certains. À la conférence du G20 en 2019, Ivanka a été invitée à apparaître aux côtés des dirigeants mondiaux.

A lire aussi : On refuse à Ivanka Trump de voyager à bord des avions de l'US Air Force ? Elle trouve un arrangement

Le penthouse que le couple partage à la Trump Tower serait en suspens. 

Donald Trump et le Premier ministre japonais Shinzo Abe dans la résidence privée du président à la tour Trump à New York. Photo officielle de la Maison Blanche par Shealah Craighead

Donald Trump serait probablement responsable d'assurer un logement pour Melania et Barron, en supposant qu'ils quitteraient la Maison Blanche après un divorce.

Puisque la Première dame a tellement insisté sur le fait que Barron termine son année scolaire avant de s'installer à la Maison Blanche, elle pourrait dire la même chose pour rester à Washington jusqu'à ce qu'il puisse facilement retourner dans son école à New York.

La première dame a également quelques biens qui pourraient être concernés par un accord. Melania a acheté un appartement de la Trump Tower pour 1,49 million de dollars (1,32 million d'euros) en janvier 2016, mais on ne connait toujours pas les détails.

Même après la fin officielle de leur mariage, Melania Trump devrait probablement rester silencieuse à propos de sa vie avec Donald Trump, notamment concernant sur leur vie à Washington.

Donald et Melania Trump. Associated Press

Vanity Fair a rapporté que l'accord de confidentialité signé par Marla Maples lui interdisait de publier "des journaux intimes, des mémoires, des lettres, des histoires, des photographies, des interviews, des articles, des essais, des comptes rendus, des descriptions ou des représentations de quelque nature que ce soit, avec ou sans fiction , concernant (ou qui semble concerner) les détails du mariage des deux parties".

De toute violation, il stipulait : "Donald Trump subira des dommages irréparables et des dommages en cas de rupture."

Comme elle est au courant d'événements plus sensibles que les autres femmes de Donald Trump, Melania ne rejoindra probablement pas les anciens collaborateurs de la Maison Blanche qui ont pris la parole après avoir quitté l'administration.

Version originale : Ellen Cranley/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : MacKenzie Bezos, l'ex-femme de Jeff Bezos, devient la 3e femme la plus riche du monde suite à son divorce

VIDEO: Voici la raison étonnante pour laquelle il y a des murs le long des autoroutes