Voici 4 choses inattendues à connaître sur le futur PDG de Goldman Sachs

David Solomon, coprésident de Goldman Sachs et co-directeur d'exploitation, aux platines dans le bar lounge Libation à New York, États-Unis, le 7 avril 2018. REUTERS/Jennifer Ablan/File Photo

David Solomon ne correspond pas tout à fait à l'image qu'on peut se faire du banquier d'affaires. 

Co-président et co-directeur directeur des opérations de Goldman Sachs depuis 2016, il a été nommé par le conseil d'administration de l'établissement financier américain à la tête de la banque pour prendre la succession de Lloyd Craig Blankfein, en poste depuis 12 ans.

Il le remplacera en tant que DG (CEO) à partir du 1er octobre 2018 et il récupérera le titre de président du groupe en 2019.

Au sein de Goldman Sachs, David Solomon fait partie des dirigeants favorables à une diversification des activités et au développement de produits à destination du grand public, comme le crédit aux ménages — face à la perte d'influence des traders à Wall Street.

Le banquier de 56 ans s'est déjà illustré à plusieurs reprises de part ses conseils à ses collaborateurs, mais aussi ses hobbies.

Voici quatre choses qui pourraient vous surprendre à son sujet:

  • David Solomon a invité les membres de l'équipe dirigeante de Goldman Sachs à se montrer vulnérable, rapporte CNBC. Pourquoi? Pour se rapprocher des salariés de la banque, mais aussi des clients de l'établissement. Il a ainsi conseillé de partager certains aspects de sa vie personnelle. Lui-même publierait de manière "assez frénétique" sur les réseaux sociaux internes à l'entreprise pour favoriser une atmosphère plus accueillante vis-à-vis des salariés millennials, grands utilisateurs de ce type de plateformes, précise Brian Levine, un des dirigeants de Goldman Sachs.
  • Il est banquier, mais aussi DJ. David Solomon est fan de musique électronique. Il s'est déjà produit à New York, à Miami et aux Bahamas, en postant des photos de lui sur Instagram en train de mixer, une casquette parfois vissée sur le crâne. Son nom de scène: DJ D-Sol. Il a même réalisé le single "Don't Stop", remix d'un morceau du groupe Fleetwood Mac.
  • Désireux de faire évoluer la culture d'entreprise de Goldman Sachs et de favoriser un équilibre plus sain entre vie professionnelle et vie privée, il s'est prononcé pour une réduction du temps de travail, selon Vanity Fair. Il s'assurerait ainsi que les salariés de la banque n'effectuent pas plus de 70 heures par semaine, dès lors qu'ils ne sont pas engagés dans la conclusion d'une transaction. On est encore loin des 35 heures! David Solomon s'est aussi prononcé en faveur d'une meilleure représentation des femmes au sein de la banque, notamment aux postes de direction.
  • Il a contribué en 2016 au financement des campagnes de deux candidat-e-s appartenant à des camps opposés, lors de l'élection présidentielle américaine: l'une démocrate, Hillary Clinton, l'autre républicain, Jeb Bush, selon CNN.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : BREXIT: Des milliers de banquiers vont quitter Londres — voici les établissement qui vont renforcer leurs effectifs à Paris

Voici pourquoi les parcs d'attraction Disney coûtent si cher